Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Sears Canada obtient l'autorisation de lancer ses ventes de liquidation

Si vous voulez profiter des soldes.

Sears Canada a obtenu la permission d'entamer les ventes de liquidation dans les 59 magasins qu'elle prévoit fermer.

La juge Barbara Conway, de la Cour supérieure de justice de l'Ontario, a approuvé mardi la requête du grand détaillant.

Plus tôt dans la journée, l'avocat de Sears, Jeremy Dacks, avait indiqué que le détaillant voulait entamer la vente de ses marchandises, meubles et équipement aussi rapidement que possible pour "maximiser" ses bénéfices pour les détenteurs de parts.

La liquidation n'aura lieu que dans les 59 magasins qui doivent fermer leurs portes. Elle débutera vendredi et se poursuivra jusqu'au 12 octobre. Dans la majorité des cas, elle sera supervisée par un liquidateur tiers.

Les employés actuels des magasins condamnés se feront demander de rester au poste jusqu'à ce que les ventes soient complétées et que les établissements soient fermés.

Le grand détaillant jouit de la protection de la cour contre ses créanciers depuis le 22 juin, après qu'il eut annoncé son intention de fermer 59 magasins à travers le pays et de supprimer environ 2900 emplois, sans indemnité.

La semaine dernière, le juge Glenn Hainey avait donné le feu vert à la société pour qu'elle amorce immédiatement le processus de vente et de sollicitation et se mette à la recherche d'acheteurs potentiels. Le magistrat a également autorisé le versement de 9,2 millions $ en primes de rétention à certains de ses hauts dirigeants et à d'autres employés occupant des postes clés.

Ces paiements faisaient partie d'un compromis conclu avec des employés retraités qui verra Sears Canada continuer à effectuer certains paiements liés aux avantages sociaux et au régime de retraite jusqu'au 30 septembre.

Fondée en 1952, Sears Canada espère être en mesure de se libérer de la protection de la cour le plus tôt possible cette année.

VOIR AUSSI:

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.