Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Netflix dépasse le cap des 100 millions d'abonnés

Netflix annonce avoir accueilli 5,2 millions d'abonnés à son service au cours du dernier trimestre.

Netflix continue d'attirer de nouveaux abonnés et de se distinguer dans les nominations pour les récompenses de l'industrie. Mais le service de vidéo en ligne a un problème à long terme : sa programmation de grandes productions originales lui coûte beaucoup plus d'argent qu'elle n'en récolte auprès de ses clients.

Cela n'a pas été un problème jusqu'à maintenant. Les investisseurs ont accepté que les profits soient maigres en échange d'une robuste croissance de sa base d'abonnés.

Netflix a annoncé lundi avoir accueilli 5,2 millions d'abonnés à son service au cours du trimestre d'avril à juin. Il s'agit de la plus grosse augmentation à ce chapitre pour cette période de l'année, qui a toujours été la plus lente de l'année pour l'entreprise.

La société compte maintenant 104 millions d'abonnés à travers le monde. Mais son succès lui a coûté cher.

Netflix est engagée dans des contrats qui prévoient qu'elle allongera plus de 13 milliards $ US pour sa programmation au cours des 13 prochaines années.

Netflix a affiché lundi un bénéfice du deuxième trimestre de 65,6 millions $ US. Le profit par action de la société de Los Gatos, en Californie, s'est établi à 15 cents US.

Ce résultat était inférieur aux attentes des analystes de Wall Street. Ceux-ci visaient en moyenne un bénéfice par action de 16 cents US, selon les prévisions recueillies par Zacks Investment Research.

Les revenus de Netflix ont atteint 2,79 milliards $ US au plus récent trimestre, alors que les analystes attendaient un chiffre d'affaires de 2,76 milliards $ US.

À voir également :

Les nouveautés de la semaine sur Netflix Canada (14 juillet 2017)
Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.