NOUVELLES
15/07/2017 09:56 EDT | Actualisé 15/07/2017 10:20 EDT

Tour de France - Froome: "Chaque seconde compte"

Le Britannique Chris Froome, qui a repris samedi à Rodez le maillot jaune à Fabio Aru, a prévenu que "chaque seconde" allait compter dans cette édition du Tour de France.

"Chaque seconde compte" et "le temps que j'ai pris aujourd'hui pourrait être vraiment essentiel", a déclaré le leader de l'équipe Sky, expliquant les faibles écarts entre les principaux favoris par le "parcours".

"J'avais dit que ce serait le plus grand défi de ma carrière, avec trois arrivées au sommet et peu de contre-la-montre, on savait depuis le début que ça allait être très serré et c'est le cas", a-t-il souligné.

Interrogé sur les raisons du retard de Fabio Aru, le triple vainqueur de l'épreuve a indiqué n'en avoir "aucune idée". "Je dois être comme vous, à me demander ce qui n'a pas marché pour lui aujourd'hui".

"Je suis choqué, étonné, de voir des écarts aussi importants qu'à Peyragudes où je n'avais pas les jambes pour finir le travail", a-t-il poursuivi, en assurant penser être "bien revenu dans le coup".

"Mon avantage par rapport à mes adversaires a été d'avoir une formidable équipe qui m'a gardé à l'avant de la course. J'étais dans la positon idéale et (Michal) Kwiatkowski a été incroyable, dans les derniers hectomètres, il était en train de hurler à la radio +vas-y Froomey, il y a des cassures partout+", a-t-il raconté.

"Le plan n'était pas de reprendre le maillot" mais "c'est un sentiment génial" avant une étape dans le Massif central dimanche "où il y aura beaucoup d'attaques", a conclu Froome.

mg/mca

SKY