NOUVELLES
15/07/2017 10:19 EDT | Actualisé 15/07/2017 10:40 EDT

Tour de France - 14e étape: déclarations

Fabio Aru (ITA/Astana), 2e du général: "J'étais trop loin derrière au début de la montée. Il y a eu une cassure, j'ai dû faire un gros effort pour revenir et je l'ai payé ensuite quand il y a eu une nouvelle cassure. C'est ce qui explique l'écart. Inutile de dire que j'aurais préféré garder le maillot. Dix-neuf secondes de retard, ce n'est pas rien. Mais il y aura une dernière semaine très éprouvante. Tout n'est pas perdu ! La prochaine étape ? Elle sera sélective, maintenant je pense à récupérer."

Giuseppe Martinelli (directeur sportif Astana): "Nous ne pensions pas perdre le maillot aujourd'hui mais nous l'avons perdu. On ne va pas en faire un drame. Peut-être est-ce mieux parce que la prochaine étape est vraiment difficile à gérer. Nous devons rester sereins demain (dimanche). Nous pourrons rester tranquilles et puis, il y a encore les Alpes. Dix-neuf secondes de retard, c'est un écart mais c'est récupérable dans les grandes montées."

Edvald Boasson Hagen (NOR/Dimension Data), 3e de l'étape: "Mes équipiers ont fait un super boulot pour me mettre en bonne position pour le final. J'ai essayé de ne pas aller trop en profondeur au début de l'ascension mais ensuite un trou s'est ouvert et j'ai dû aller sur des coureurs pour le fermer. Après, c'était trop tard pour lutter pour la victoire. Je ne suis pas surpris que Matthews l'ait emporté. Il était mon favori aujourd'hui et c'est pour cela que je suis resté près de lui toute la journée. Maintenant, nous allons regarder devant, je suis en bonne forme et j'espère avoir une autre occasion de me battre pour une victoire d'étape".

Greg Van Avermaet (BEL/BMC), 2e de l'étape: "Je pense que nous avons fait ce que nous avions à faire mais j'ai été battu par quelqu'un de plus fort. Avec le départ du Tour de Richie Porte, l'un de nos objectifs était une victoire d'étape avec moi. Nous avons essayé, je suis second mais il y a encore d'autres étapes donc je pense que nous pouvons rester confiants et essayer de nouveau".

Thomas De Gendt (BEL/Lotto-Soudal), échappé: "Cela a été une situation difficile avec seulement 2 minutes d'avance toute la journée et à la fin j'espérais que Bouet ou Hollenstein ou un autre ait été assez solide pour faire les derniers kilomètres jusqu'à l'arrivée. Il y avait seulement Voeckler mais il m'a dit qu'il était à bloc. J'avais espéré qu'il y aurait un plus gros groupe dans l'échappée mais c'était trop peu à la fin".

Nairo Quintana (COL/Movistar), 8e du classement général: "L'étape a été très rapide et, après l'usure d'hier, nous avons terminé sur une montée qui ne correspond pas bien à mon profil. C'était difficile de passer devant car il fallait aussi éviter les chutes mais bon il est mieux d'éviter le danger que de gagner 20 secondes. Nous verrons demain si les jambes suivent".

Philippe Gilbert (BEL/Quick Step), 4e de l'étape: "J'ai accéléré aux 400 mètres mais c'était vraiment long. Matthews allait plus vite que moi, il n'y a pas de regrets à avoir quand on est battu de cette façon".

mg-jm/mca