NOUVELLES
14/07/2017 12:00 EDT | Actualisé 14/07/2017 12:43 EDT

Tour de France : Barguil célèbre en grand, Aru reste en jaune

Pour le Jour de la Bastille, le Français Warren Barguil s'est offert, vendredi, la victoire lors de la 13e étape du Tour de France. Fabio Aru a pour sa part conservé le maillot jaune.

Barguil a gagné un sprint au terme des 101 kilomètres, à Foix.

Détenteur du maillot à pois de meilleur grimpeur, le cycliste de Team Sunweb a eu le dessus sur les trois autres coureurs avec qui il s’était enfui, Nairo Quintana, Alberto Contador et Mikel Landa.

Barguil, 25 ans, donnait ainsi à la France son quatrième succès d’étape depuis le début de cette Grande Boucle.

« J'avais de super jambes ! », s'est exclamé le Breton, vainqueur pour la première fois sur le Tour. Dimanche dernier, il avait été battu de justesse par le Colombien Rigoberto Uran après examen de la photo-finish à Chambéry.

« Je prends du plaisir comme jamais sur mon vélo, à attaquer comme je le faisais en amateur », a-t-il ajouté.

Landa, coéquipier de Chris Froom chez Sky, est celui qui a réussi la plus belle opération du jour. L’Espagnol a repris 1 m 46 s au meneur et se positionne maintenant au cinquième rang, avec un retard de 69 secondes.

Au terme de cette seconde journée dans les Pyrénées, Fabio Aru a gardé la tête du classement général qu’il avait ravie la veille à Froom. Les deux hommes ont fini la journée en même temps si bien que l’Italien n’a pu accroître sa priorité de 6 secondes sur le Britannique.

Romain Bardet et Rigoberto Uran ont terminé dans le groupe du maillot jaune et restent, respectivement, à 25 et 35 secondes derrière Aru.

Samedi, la 14e étape, longue de 181,5 km, reliera Blagnac à Rodez.