Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Marjolaine Étienne veut à son tour faire le saut en politique fédérale dans Lac-Saint-Jean

L'ancienne vice-chef du conseil de bande de Mashteuiatsh compte tenter de se faire élire sous la bannière du Parti libéral du Canada dans Lac-Saint-Jean.

Marjolaine Étienne devient la première femme à vouloir remplacer le député sortant Denis Lebel.

Quatre autres aspirants candidats veulent briguer l’investiture libérale en vue des élections partielles.

Le maire Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert, le maire de Desbiens, Nicolas Martel, l'ancien chef de Mashteuiatsh Gilbert Dominique et l'ancien candidat libéral Sabin Simard ont tous manifesté de l’intérêt.

Le Parti libéral affirme n'avoir reçu encore aucune candidature officielle.

La plupart des gens intéressés ont indiqué à la direction du parti qu'ils veulent attendre à la fin de l'été avant de confirmer leurs intentions.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.