NOUVELLES
14/07/2017 09:13 EDT | Actualisé 14/07/2017 10:22 EDT

Les profits de Wells Fargo ont grimpé avec les taux d'intérêt au 2e trimestre

NEW YORK — Wells Fargo a dégagé un bénéfice plus élevé au deuxième trimestre, la banque ayant été soutenue par des taux d'intérêt plus élevés et par la vente à venir de ses activités de services d'assurance.

Le profit de la banque de San Francisco a progressé de cinq pour cent à 5,8 milliards $ US, soit 1,07 $ US par action. Les analystes attendaient un bénéfice par action de 1,01 $ US, selon les prévisions recueillies par FactSet.

La Réserve fédérale des États-Unis a haussé ses taux d'intérêt à trois reprises depuis décembre, ce qui permet aux banques de hausser leurs taux associés aux emprunts de leurs clients. Du côté de Wells Fargo, les revenus d'intérêt nets ont grimpé de six pour cent à 12,5 milliards $ US.

La société a affiché un gain de 4 cents US par action lié à la vente de ses activités d'assurance à USI Insurance Services, que Wells Fargo a annoncée à la fin juin. Vendredi, Wells Fargo a indiqué qu'elle vendrait ses activités de services aux actionnaires à Equiniti Group pour 227 millions $ US.

Wells Fargo est le plus grand prêteur hypothécaire aux États-Unis, et ses montages de prêts hypothécaires ont glissé à 56 milliards $ US, comparativement à 63 milliards $ US il y a un an.

Les revenus de Wells Fargo se sont chiffrés à 22,17 milliards $ US au plus récent trimestre. Les analystes s'attendaient plutôt à un chiffre d'affaires de 22,47 milliards $ US.

La banque a indiqué que son nombre de clients avec un compte chèques avait progressé de 0,7 pour cent au plus récent trimestre. Les répercussions d'un scandale sur les pratiques de vente de la banque, qui a éclaté en septembre, sont encore bien réelles pour Wells Fargo.

Les autorités réglementaires ont imposé en septembre une amende de 185 millions $ US à la banque pour avoir ouvert frauduleusement plus de deux millions de comptes, afin que des employés puissent atteindre des cibles de ventes. Le chef de la direction de la banque d'alors, John Stumpf, a démissionné et la responsable de la division des services bancaires de détail a devancé sa retraite.

Les deux hauts dirigeants ont dû renoncer à des primes en actions et la banque a récupéré 75 millions $ US qu'elle avait versés à M. Stumpf et à l'ancienne dirigeante Carrie Tolstedt. Wells Fargo a en outre abandonné ses cibles de ventes et annoncé de nouvelles normes au chapitre de la rémunération.

Wells Fargo a obtenu samedi une approbation préliminaire pour le versement de paiements totalisant 142 millions $ aux consommateurs affectés par le scandale.