Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Andy Murray a remis à sa place ce journaliste ayant fait une remarque sexiste

Et oui, les femmes aussi jouent au tennis.

Le journaliste ne devait pas se douter que son constat, a priori inoffensif, allait titiller le féminisme d'Andy Murray.

Mercredi 12 juillet, après sa défaite à Wimbledon en quart de finale contre Sam Querrey, le joueur britannique n'a pas hésité à remettre à sa place l'un des journalistes en conférence de presse.

Le journaliste en question décrivait tranquillement Sam Querrey comme étant le "premier joueur américain à se qualifier pour les demi-finales depuis 2009". Erreur fatale. Avant même qu'il n'ait pu poser sa question, Andy Murray l'interrompt et rectifie: "joueur masculin".

Plusieurs joueuses américaines ont en effet déjà atteint cette phase du tournoi, à commencer par Serena Williams.

C'est loin d'être la première fois que le joueur se fait remarquer pour ses positions féministes. Cette fois de plus, sa prise de parole en aura ravi plus d'un.

"Dites ce que vous voulez au sujet de Murray, mais c'est si rare, un athlète masculin dont le cerveau est automatiquement programmé pour valoriser les performances des femmes."

"Andy Murray - chapeau."

VOIR AUSSI:

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.