NOUVELLES
06/07/2017 09:31 EDT | Actualisé 06/07/2017 09:40 EDT

Tour de France - Quatre choses à savoir sur Kittel

Marcel Kittel n'est pas seulement l'Apollon irrésistible du sprint. Quatre choses à savoir sur le vainqueur de l'étape de Troyes.

Son père l'a initié au vélo.

Le solide Allemand a commencé à l'âge de 12 ans. "C'est mon père qui m'a ouvert la porte du cyclisme", dit le coureur qui est né à Arnstadt, la cité où le grand Jean-Sébastien Bach a écrit plusieurs chefs-d'oeuvre. "Je sais qui était Bach mais ce n'est pas ma musique préférée. Je n'écoute pas de classique".

Il a été blanchi par le TAS.

A son tout début de carrière, à 18 ans, l'Allemand a été impliqué dans une affaire de dopage sanguin liée au médecin du centre olympique d'Erfurt, le Dr Franke. "J'avais confiance en lui", a expliqué à l'époque Kittel. En 2013, le Tribunal arbitral du sport (TAS) l'a blanchi.

Il vit avec une volleyeuse.

L'Allemand est fiancé à une volleyeuse néerlandaise de haut niveau, Tess von Piekartz, à la plastique de mannequin, blonde aux yeux d'azur. Le couple a déménagé en Suisse, à Bâle, où la jeune femme a été recrutée par le club local. Tess a tenté de convaincre son homme de s'essayer au volley. Le résultat est sans appel: "Il n'a aucun talent pour ce sport", a-t-elle conclu.

Il a déjà gagné des courses par étapes.

Si les qualités de Kittel s'expriment surtout dans les sprints d'arrivée, de préférence dans les grands tours (11 étapes du Tour, 4 du Giro, 1 de la Vuelta), son palmarès comporte des victoires dans plusieurs courses par étapes. Le point commun ? Ces épreuves, courtes (moins d'une semaine), se déroulent sur des parcours plats: Tour de Zélande 2011, Tour de Picardie 2013, Tour de Dubaï 2016 et 2017. Le gabarit de l'Allemand, qui dépasse les 80 kilos, lui interdit toute ambition dans les côtes ou cols.

jm/dif