NOUVELLES
06/07/2017 09:37 EDT | Actualisé 06/07/2017 10:00 EDT

Tour de France - 6e étape - Déclarations

Chris Froome (GB/Sky), maillot jaune: "Nous les grimpeurs, on est restés dans la roue aujourd'hui, il n'y en a pas beaucoup (d'étapes) comme ça mais aujourd'hui, c'était une journée plus tranquille. L'idée était de rester à l'abri des risques et d'économiser le plus d'énergie possible. J'ai toujours toléré la chaleur beaucoup mieux que beaucoup de gens. La longueur des étapes ? Ça fait partie d'un grand Tour, je ne me plains pas, je me sens relax, on a l'occasion de discuter avec les autres coureurs, de voir les paysages."

Arnaud Démare (FRA/FDJ), 2e de l'étape: "Deuxième, ce n'est pas si mal. Je passe in extremis dans un trou de souris. J'arrivais très vite, j'étais vraiment en mesure de jouer la gagne. Kittel aussi est arrivé très vite. C'était encore un sprint où ça frottait pas mal. Dans ces conditions, je suis content de faire deuxième. Il y a encore d'autres sprints, je prendrai ma revanche demain (vendredi). Je vais me battre jusqu'au bout (pour le maillot vert). L'exclusion de Sagan ne change pas grand-chose, on voit que les coureurs font plus attention, frottent un peu moins mais quand on joue la gagne, on lâche pas sa place."

Richie Porte (AUS/BMC), 5e au classement général: "C'est bien d'en avoir fini avec cette étape. Aujourd'hui a été une journée si longue. Nous aurions pu avoir le même résultat avec la moitié de la distance. Il n'y avait rien à gagner mais beaucoup à perdre. Le final a été encore une fois chaotique mais les gars ont été encore une fois incroyables. Demain sera encore une longue journée."

André Greipel (GER/Lotto Soudal), 3e de l'étape: "J'espérais gagner aujourd'hui, je suis donc déçu. De l'autre côté, Kittel était clairement le meilleur aujourd'hui. J'ai fait tout ce que j'ai pu pour gagner cette étape mais cela n'a pas suffi. Contrairement aux derniers sprints, j'ai pris l'initiative mais les deux autres coureurs ont été plus rapides."

jm-mg/dif