NOUVELLES
06/07/2017 08:17 EDT | Actualisé 06/07/2017 10:27 EDT

Négos sur les médicaments génériques: il ne faut pas traîner, avertit Barrette

MONTRÉAL — Les négociations entre Québec et l'industrie du médicament générique se poursuivaient jeudi. Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, s'est dit prêt à donner encore un peu de temps à l'industrie pour qu'elle bonifie sa proposition de coût, mais sa patience a des limites, a-t-il laissé entendre.

Jeudi matin, au cours d'une conférence de presse à Montréal, le ministre de la Santé et des Services sociaux a répété qu'il y aura un appel d'offres pour que les Québécois obtiennent de meilleurs prix pour leurs médicaments génériques, à défaut d'une entente entre les parties.

«Il ne faut pas traîner», a-t-il lancé. Interrogé à savoir jusqu'à quand il était prêt à attendre, le ministre n'a pas voulu donner d'échéancier précis.

Il a expliqué que depuis qu'il avait lancé son ultimatum à l'industrie, celle-ci avait répliqué par une offre au départ intéressante, mais qu'elle avait subitement retirée. Celle-ci aurait réduit les coûts de 300 millions $. L'industrie doit maintenant formuler d'autres propositions à Québec, a-t-il indiqué. Et, comme il dit constater des progrès, il est prêt à attendre encore un peu.