Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Labeaume ferme la porte aux rues à 30 km/h

La Ville de Québec n'a pas l'intention d'imiter Montréal en abaissant la limite de vitesse à 30 km/h dans les quartiers résidentiels.

Un texte de Louis Gagné

Le maire Régis Labeaume a fermé la porte jeudi à une uniformisation de la signalisation routière dans les rues secondaires de la capitale.

« Québec n’est pas Montréal », a-t-il déclaré lors d’un point de presse à bord du navire italien Amerigo Vespucci.

La volonté de la Ville de Montréal de limiter à 30 km/h la vitesse dans les rues locales suscite de l’intérêt à Québec.

Le conseiller indépendant Paul Shoiry rappelle que la signalisation n’a jamais été uniformisée à la suite des fusions municipales au début des années 2000.

Les anciennes villes de Beauport et Sillery avaient abaissé les limites de vitesse sur leur territoire avant d’être intégrées à Québec.

« Je pense qu’on est rendu là. On a encore, à la Ville de Québec, énormément de plaintes liées à la vitesse dans les rues et c’est un des problèmes, je pense, qui reviennent le plus souvent dans le système des plaintes de la Ville », a fait valoir l’élu du district de Saint-Louis-Sillery.

Avec les informations d’Olivier Lemieux

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.