NOUVELLES
24/06/2017 08:26 EDT | Actualisé 24/06/2017 08:40 EDT

Ukraine: deux soldats tués juste après l'entrée en vigueur d'une nouvelle trêve

Deux soldats ukrainiens ont été tués samedi dans l'est de l'Ukraine, quelques heures après l'entrée en vigueur d'une nouvelle trêve entre rebelles prorusses et forces de Kiev, a annoncé l'armée ukrainienne.

Une trêve visant à permettre aux habitants locaux de procéder aux récoltes agricoles était censée commencer samedi à 00H00 heure locale (21H00 GMT vendredi) et durer jusqu'au 31 août, conformément à une décision du Groupe de contact pour l'Ukraine (Kiev, Moscou et l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) et des rebelles ukrainiens.

Mais "malgré les accords sur la trêve à partir d'aujourd'hui", deux soldats ukrainiens ont été tués samedi et deux autres ont été blessés, a indiqué l'armée dans un message publié sur Facebook, accusant les rebelles d'avoir tiré à plusieurs reprises sur les forces ukrainiennes dans les régions de Lougansk et de Donetsk (est).

Pour leur part, des représentants des rebelles de la République populaire autoproclamée de Donetsk (DNR) ont fait état d'une dizaine de violations de la trêve par les forces de Kiev, en affirmant que les territoires rebelles avaient été visés par des tirs d'"artillerie, de mortiers et de chars".

"Toutes les informations sur ces violations (...) ont été remises à l'OSCE", a indiqué un représentant des autorités de la DNR, Edouard Bassourine, cité par l'agence de presse Interfax.

De nombreuses trêves, à l'occasion du Nouvel an ou de la rentrée scolaire, ont été conclues ces deux dernières années entre forces de Kiev et séparatistes prorusses dans l'Est de l'Ukraine, sans jamais parvenir à faire définitivement cesser les combats.

Le dernier cessez-le-feu avait été mis en place le 1er avril pour la fête de Pâques, mais dans ses bulletins, la mission spéciale d'observation (SMM) de l'OSCE faisait état de violations quotidiennes.

Plus de 10.000 personnes, civils et militaires des deux camps, ont trouvé la mort dans l'est de l'Ukraine depuis le déclenchement du conflit en 2014.

dg-mp/mdr