NOUVELLES
24/06/2017 09:03 EDT | Actualisé 24/06/2017 09:20 EDT

Confédérations - Le Portugal fait exploser la Nouvelle-Zélande et part en demi

Le Portugal a terminé à la première place de la poule A de la Coupe des Confédérations après avoir facilement dominé la modeste équipe de Nouvelle-Zélande (4-0), samedi à Saint-Pétersbourg.

Dans l'autre rencontre du groupe A, le Mexique a battu la Russie (2-1) à Kazan et accompagnera les Portugais en demi-finales.

Une nouvelle fois titularisé, Cristiano Ronaldo n'a cette fois pas joué l'intégralité du match, remplacé à la 67e minute par Nani, ce qui ne l'a pas empêché de marquer sur pénalty son second but de la compétition.

Mais il aura tout de même fallu une bonne vingtaine de minutes aux joueurs de Fernando Santos pour prendre la mesure des modestes Néo-Zélandais, 95e du classement Fifa, décidés à imposer un défi physique à leurs adversaires.

Heureusement pour le Portugal, il existe au sein de la Selecçao un autre trentenaire toujours aussi précieux en dépit des années. C'est Ricardo Quaresma, dont la qualité de balle a de nouveau fait merveille contre les "All Whites".

C'est sur un de ses centres venu de la droite que le Portugal s'est procuré sa première occasion franche, mais la tête piquée de Cristiano Ronaldo a atterri dans les bras de Stefan Marinovic (24e).

Rebelote deux minutes plus tard, de la gauche, mais le gardien des Kiwis et d'Unterhaching (D4 allemande) était cette fois sauvé par la transversale qui empêchait CR7 d'ouvrir le score (26e).

C'est encore Quaresma, 33 ans, qui mettait sur orbite Eliseu d'une subtile louche pour offrir le second but à Bernardo Silva (37e). Victime d'un coup sur le but, le milieu de terrain est sorti à la mi-temps.

Entre temps, Cristiano Ronaldo avait ouvert le score sur un penalty, faisant suite à une faute sur Danilo (33e) suite à un corner tiré par... Ricardo Quaresma.

La seconde mi-temps a été contrôlée par les coéquipiers de Cristiano Ronaldo, Stefan Marinovic permettant longtemps d'éviter une trop grosse déculottée aux Kiwis.

Mais André Silva, faisant parler sa puissance après une interception de Ricardo Quaresma (80e), puis Nani dans le temps additionnel (90e+1) ont corsé l'addition pour des Kiwis vaillants mais trop limités.

tbm/ps