NOUVELLES
23/06/2017 22:59 EDT | Actualisé 23/06/2017 23:20 EDT

Al-Azhar et la Jordanie condamnent l'attentat déjoué à La Mecque

Le grand imam d'Al-Azhar, prestigieuse institution de l'islam sunnite basée en Egypte, et le gouvernement jordanien ont condamné l'attentat "terroriste" déjoué vendredi par les forces de sécurité saoudiennes et qui devait viser la Grande mosquée de La Mecque, premier lieu saint de l'islam.

Onze personnes, dont six pèlerins et cinq policiers, ont été blessées dans l'effondrement partiel d'un bâtiment de trois étages --situé dans l'enceinte de la Grande mosquée--, où se barricadait un kamikaze qui s'est fait exploser, a annoncé le ministère de l'Intérieur saoudien vendredi soir.

"Al-Azhar se tient au côté du royaume d'Arabie saoudite dans la lutte contre le terrorisme, (...) jusqu'à son éradication", a indiqué le grand imam Ahmed al-Tayeb, lors d'un entretien téléphonique vendredi soir avec le prince hériter Mohammed ben Salmane, selon un communiqué de l'institution sunnite basée au Caire.

En Jordanie, le ministre de l'Information et porte-parole du gouvernement Mohamed Momani a dénoncé un "complot terroriste", réitérant dans un communiqué l'appel de son pays "à concerter les efforts pour lutter contre le terrorisme".

M. Momani a salué les efforts saoudiens "pour affronter les terroristes, qui ont essayé de profaner un des lieux les plus purs de la terre avec leur tentative de prendre pour cible la foule de pèlerins, dans l'enceinte de la Grande mosquée".

bur-tgg/feb