Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Brendan Dassey, vu dans la série «Making a Murderer», obtient gain de cause

Brendan Dassey, dont la cause a inspiré la série documentaire Making a Murderer, avait été contraint de passer aux aveux et devra donc être remis en liberté, a tranché jeudi une cour d'appel américaine.

Le jeune détenu du Wisconsin avait été condamné à l'emprisonnement à perpétuité en 2007 pour son rôle dans le meurtre de la photographe Teresa Halbach, deux ans plus tôt. Il avait admis aux enquêteurs avoir aidé son oncle, Steven Avery, à l'agresser sexuellement et à l'assassiner dans le parc à ferraille automobile de leur famille.

En août, un juge fédéral a statué que cette confession lui avait été arrachée par les enquêteurs. Brendan Dassey, qui avait alors 16 ans, souffre de déficience cognitive.

Le département de la Justice de l'État avait fait appel de ce verdict, saisissant les cours d'appel pour le septième circuit. Un comité de trois magistrats a confirmé jeudi la décision du tribunal inférieur d'ordonner la libération de Brendan Dassey à moins que l'État ne décide d'ouvrir un nouveau procès.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.