NOUVELLES
20/06/2017 08:28 EDT | Actualisé 20/06/2017 08:40 EDT

Yémen: affrontements à Aden, six civils tués

Six civils ont été tués mardi dans des affrontements entre forces gouvernementales et hommes armés à Aden, dans le sud du Yémen ravagé par la guerre, a indiqué un responsable de la sécurité.

Les heurts ont éclaté après une descente des forces de sécurité dans une maison du quartier Omar al-Moukhtar, et l'arrestation d'un homme soupçonné d'appartenir au groupe jihadiste Etat islamique (EI), a-t-il précisé.

Des hommes armés du quartier ont, à la suite de cette arrestation, attaqué un barrage militaire, provoquant des affrontements qui ont duré trois heures, selon lui.

Les violences ont également blessé trois civils.

Le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi s'est replié à Aden, la deuxième ville du pays, après la prise de contrôle en 2014 de la capitale Sanaa par les rebelles puis l'intervention militaire en mars 2015 d'une coalition de pays arabes sous commandement saoudien pour venir en aide au pouvoir.

M. Hadi s'est rendu plusieurs fois à Aden mais reste basé à Ryad, où il a pris la fuite après l'offensive des rebelles Houthis qui avaient réussi à s'emparer de vastes régions du pays en 2014 et 2015.

Depuis, et avec l'aide de la coalition arabe, les forces progouvernementales ont pu chasser de certaines régions, dont Aden, les rebelles qui continuent néanmoins de contrôler de vastes régions de ce pays pauvre de la péninsule arabique.

Depuis mars 2015, plus de 8.000 personnes sont mortes dans le conflit qui a provoqué une très grave crise humanitaire. Quelque 17 millions de personnes sont confrontées à des pénuries de nourriture, dont près de 7 millions sont proches de la famine.

Une épidémie de choléra au Yémen a fait 1.170 morts et quelque 2.000 cas suspects sont recensés chaque jour, a indiqué mardi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le Yémen est un pays qui s'effondre, a averti l'ONU fin mai.

faw/ak/tp/feb