NOUVELLES
20/06/2017 05:44 EDT | Actualisé 20/06/2017 05:45 EDT

Retrait des É-U de l'Accord de Paris:Coderre dénonce le non-sens; Couillard déçu

MONTRÉAL — Devant des représentants de plusieurs mairies du monde, mardi, le maire de Montréal, Denis Coderre, a dénoncé la décision du président américain Donald Trump de se retirer de l'Accord de Paris sur les changements climatiques. Il a promis que les maires, eux, poursuivront le travail.

Le maire Coderre a pris la parole lors de l'ouverture du congrès Metropolis, qui réunit quelque 1000 délégués et 140 maires.

Il en a profité pour critiquer en anglais le «non-sens» du président américain, alors que la lutte contre les changements climatiques fait consensus.

De son côté, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, s'est aussi dit déçu du choix du président américain, tout en se disant heureux de voir que plusieurs États et villes avaient plutôt choisi de poursuivre leur lutte contre les changements climatiques.

Sur un autre plan, le premier ministre Couillard a cité le Québec comme un exemple d'interculturalisme, où le «tronc commun» est «nourri par la diversité».