NOUVELLES
20/06/2017 07:23 EDT | Actualisé 20/06/2017 07:40 EDT

Reprise des vols des F-35 cloués au sol en Arizona

La cinquantaine d'avions de combat furtifs F-35 cloués au sol depuis onze jours pour un problème d'oxygène sur la base de Luke (Arizona, sud) vont reprendre leurs vols mardi, a-t-on appris auprès de l'US Air Force.

Selon l'US Air Force, les investigations n'ont pas permis de comprendre pourquoi à cinq reprises récemment, des pilotes de la base ont ressenti des symptômes d'hypoxie (manque d'oxygène) en plein vol.

Mais les vols vont reprendre avec un certain nombre de précautions pour éviter tout incident grave et comprendre le phénomène, a indiqué le major Rebecca Heyse, un porte-parole de la base.

Les avions vont ainsi "éviter les altitudes auxquelles les cinq incidents se sont produits", a-t-elle déclaré.

Les F-35 des autres bases américaines n'avaient pas été concernés par l'ordre de rester au sol, les incidents ne s'étant produits que sur la base de Luke.

Ce site est l'un des grands centres de formation pour les pilotes du très sophistiqué F-35.

Une quarantaine de F-35 américains y sont basés, ainsi que des F-35 norvégiens, japonais, italiens et australiens.

L'avion commence à rentrer en service dans l'US Air Force et chez les Marines américains, et dans les différents pays qui participent au programme.

Le développement de l'appareil a été marqué par des retards de calendrier et des dépassements de budget.

Le F-35 est le plus coûteux programme d'armement de l'histoire militaire, avec un coût estimé à près 400 milliards pour le Pentagone, pour 2.443 appareils à produire.

L'avion fabriqué par Lockheed Martin est dans le collimateur de Donald Trump, qui a laissé planer la menace de réduire les commandes au profit du F/A-18 Super Hornet de Boeing.

wat-lby/kal