BIEN-ÊTRE
20/06/2017 09:34 EDT | Actualisé 20/06/2017 09:39 EDT

Trois autres choses à éloigner de votre vagin!

Il y a quelques jours, on énumérait trois choses que les femmes s’insèrent, à tort, dans le vagin dans un espoir d’avoir un sexe qui répond aux standards de beauté rigides. Eh bien, on a trouvé trois autres produits que vous ne devriez même pas laisser approcher votre petite mademoiselle.

Après les nids de guêpes, les perles détoxifiantes pour l’utérus et les gels de douche, vous ne devriez jamais insérer dans votre vagin :

Les bâtons de resserrement du vagin

Les bâtons de serrage vaginal sont fabriqués à partir d’ingrédients naturels, y compris de pomme de chêne – le résultat d’une guêpe à galles qui pond sur un chêne formant une espèce de nid formé des sécrétions produites par les larves – de poudre de perle et d’aloe vera. Ils sont vendus pour resserrer les lèvres.

Le slogan utilisé par l’un des producteurs de ladite tige se lit comme suit : «Sentez-vous serrée et attrayante à nouveau».

Certains avancent qu’ils «stimulent le système de nettoyage naturel du corps et régénèrent le tissu cutané du vagin d'une manière totalement naturelle» en plus de «réduire ou d’éliminer complètement les dégâts vaginaux».

Selon la gynécologue et blogueuse prolifique Dr Jen Gunter, toutes ces affirmations sont plutôt fausses. Elle dit que les produits utilisés dans les bâtons assèchent le vagin, augmentant les risques de transmission d’infections transmises sexuelles, en plus de rendre le sexe douloureux pour les femmes.

La vapeur vaginale

Le «V-steam» est devenu populaire en 2015 lorsque Gwyneth Paltrow l’a recommandé à ses abonnés sur son site dédié au contenu art de vivre GOOP.

Pour expliquer le processus, elle avait écrit : «Vous vous asseyez sur ce qui est essentiellement une mini cuvette de toilette, et une combinaison d’infrarouge et de vapeur d’armoise (une sorte d’herbe aromatique) nettoie votre utérus. C’est une libération énergétique - et nons juste une douche à la vapeur - qui équilibre les niveaux d’hormones féminines.»

Mais il s’avère que la vaporisation vaginale n’est pas une bonne idée selon plusieurs experts de la santé.

Le Dr. Gunter a souligné que le vagin avait un équilibre très délicat, qui ne devrait pas être dérangé. De plus, la science ignore encore quel effet peut avoir la vapeur sur l’organe reproducteur.

«Les souches de lactobacilles qui maintiennent les vagins en bonne santé sont très sensibles à leur environnement. Augmenter leur température avec de la vapeur et tous ces infrarouges vantés par Paltrow qui ne font pas de sens n’est possiblement pas bénéfique et potentiellement dangereux», explique-t-elle sur son blogue.

Les huiles et autres produits parfumés

Les femmes utilisent également des huiles essentielles, telles que de l’huile de yoni, sur leur vagin pour les transformer en un «environnement antifongique, antibactérien et au pH équilibré».

Mais en réalité, ils pourraient faire plus de mal que de bien.

L’huile est réchauffée entre les mains puis frottée sur la vulve (à l’extérieur). Cependant, certains recommandent également d’insérer l’huile dans le vagin pour éliminer les infections mineures. Et ça, ça pose problème.

Selon Aly Dilks, expert en santé sexuelle de la clinique The Women’s Health Clinic au Royaume-Uni, s'y adonner peut très possiblement causer des infections.

«Chaque vagin a un pH spécifique et chacun est autonettoyant, a-t-elle déclaré à nos collègues du HuffPost Royaume-Uni. Faites attention aux crèmes et lotions, elles peuvent facilement causer des infections. Un peu d’eau et de savon, c’est tout ce qu’il a de besoin».

VOIR AUSSI :

Galerie photo Tout savoir sur la sécheresse vaginale Voyez les images