NOUVELLES
20/06/2017 09:46 EDT | Actualisé 20/06/2017 09:47 EDT

Ottawa ratifie une convention sur les droits des travailleurs; la FTQ se réjouit

MONTRÉAL — Le Canada vient finalement de ratifier la Convention internationale sur le droit d'organisation et de négociation collective — un autre geste posé par le gouvernement Trudeau que le gouvernement Harper, et d'autres avant lui, avaient refusé de poser.

Le Canada devient ainsi le 165e pays à ratifier la «Convention 98» de l'Organisation internationale du travail. En ratifiant cette convention, le Canada s'engage formellement à promouvoir le droit à la libre négociation et à protéger les travailleurs contre la discrimination syndicale.

La ratification de cette convention par la ministre fédérale de l'Emploi, du Développement de la main-d'oeuvre et du Travail, Patricia Hajdu, a peu attiré l'attention.

Pourtant, cette ratification par le gouvernement Trudeau est un geste important qui ajoute du poids à la protection des travailleurs, a souligné au cours d'une entrevue avec La Presse canadienne le président de la FTQ, Daniel Boyer.

Cela pourrait notamment faciliter l'accès à la syndicalisation et concrétiser le droit d'exercer un rapport de forces, a estimé le président de la plus grande centrale syndicale du Québec.