NOUVELLES
20/06/2017 11:01 EDT | Actualisé 20/06/2017 11:42 EDT

Loi antiterroriste: le gouvernement veut pouvoir lancer des cyberattaques

OTTAWA — Le Canada saute dans l'arène des guerres informatiques.

La nouvelle loi antiterroriste déposée mardi par le gouvernement Trudeau permettra au Centre de la sécurité des télécommunications de lancer des cyberattaques visant des cibles étrangères, incluant des groupes terroristes et même des États.

Les libéraux justifient cette mesure en affirmant que le Canada doit se protéger contre ces nouvelles menaces.

Le gouvernement devra donner son approbation avant qu'une attaque soit lancée, mais elle ne pourra en aucun cas viser des Canadiens ou des personnes vivant au Canada.

Ce projet de loi est déposé dans la foulée des récents avertissements lancés par le Centre de la sécurité des télécommunications du Canada, qui estime qu'il est fort probable que des cyberattaques étrangères soient lancées à l'encontre du Canada durant la prochaine campagne électorale fédérale de 2019.

Les libéraux souhaitent également maintenir les pouvoirs qui avaient été octroyés au Service canadien du renseignement de sécurité pour perturber les menaces étrangères.

Le gouvernement propose que ces nouveaux pouvoirs soient encadrés par un nouvel organisme de surveillance qui supervisera toutes les agences recueillant des renseignements au pays.