NOUVELLES
20/06/2017 06:21 EDT | Actualisé 20/06/2017 06:28 EDT

Le Sénat ne réussit pas à scinder le projet de loi budgétaire de Trudeau

OTTAWA — La banque d'infrastructure verra le jour sans passer séparément sous la loupe des législateurs.

Les sénateurs qui ont tenté de scinder le projet de loi budgétaire ont perdu la bataille, tard lundi soir. La saga de C-44 a fini par un vote de 38 à 38. Et c'est le président du Sénat, celui-là même qui avait jugé que la chambre haute n'avait pas le droit de scinder un projet de loi budgétaire, qui a dû trancher l'égalité.

George Furey a voté afin que le projet de loi retourne aux Communes intact.

Le premier ministre Justin Trudeau et son ministre des Finances avaient averti les sénateurs qu'ils n'accepteraient pas de changements à leur projet de loi budgétaire. Les décisions concernant le budget, disaient-ils, reviennent aux élus. 

Si C-44 était retourné amendé aux Communes, il aurait été renvoyé tout aussi vite au Sénat, engageant une partie de ping pong dont l'issue aurait pu prendre des jours.

Ce dernier développement annonce fort probablement la fin des travaux parlementaires à Ottawa dans les prochaines heures.

Bloquistes et néo-démocrates, habituellement hostiles au Sénat, s'étaient tournés vers les sénateurs pour obtenir un projet de loi séparé qui aurait porté sur la création de la banque d'infrastructure du Canada.

Le gouvernement veut à tout prix créer cette banque avant la fin de l'année. Elle aura pour mandat de gérer des fonds privés et publics pour certains projets d'infrastructures.