NOUVELLES
20/06/2017 11:05 EDT | Actualisé 20/06/2017 11:20 EDT

Le patron de l'ONU s'inquiète d'une possible escalade militaire en Syrie

Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres s'est inquiété mardi de récents épisodes d'avion et de drone abattus en Syrie, prévenant que cela pourrait mener à une escalade militaire entre Washington et Damas dans un pays déjà miné par la guerre.

Un avion américain de la coalition antijihadistes a abattu dans la nuit de lundi à mardi un drone armé --de fabrication iranienne-- des forces pro-Damas dans le sud de la Syrie, dernier acte en date de la poussée de fièvre entre les deux camps.

Dimanche déjà, Washington avait abattu un avion du régime dans l'est du pays, meurtri par six années d'un conflit qui a causé la mort de plus de 320.000 personnes.

"En effet, je suis inquiet et j'espère que cela ne mènera pas à une escalade du conflit qui est déjà suffisamment dramatique", a déploré M. Guterres dans une conférence de presse.

"J'espère vivement que la situation va se calmer parce que ce genre d'événements peuvent être très dangereux dans une situation de conflit où il y a tant d'acteurs", a ajouté le patron de l'ONU, insistant sur une "situation tellement complexe sur le terrain".

Un nouveau round de pourparlers de paix en Syrie, sous l'égide des Nations unies, doit se tenir à partir du 10 juillet à Genève.

Antonio Guterres a toutefois assuré ne pas vouloir générer "de faux espoirs à propos des résultats" de ces négociations, jusqu'à ce jour stériles.

cml/sha/are