NOUVELLES
20/06/2017 15:27 EDT

L'AMA punit le laboratoire de Los Angeles

Le laboratoire antidopage de Los Angeles (UCLA) a été suspendu pour trois mois pour l'analyse de certaines substances interdites en raison de « non-conformités aux meilleures pratiques », a annoncé mardi l'Agence mondiale antidopage (AMA).

Cette suspension, effective depuis le 14 juin, « découle des procédures d'évaluation de la qualité de l'AMA, qui ont permis de relever des non-conformités aux meilleures pratiques » et fait suite à une recommandation du comité disciplinaire indépendant de l'agence, indique-t-elle dans un communiqué. Aucune précision sur les non-conformités relevées n’a été offerte.

Durant cette suspension, « le laboratoire de l'UCLA pourra continuer de mener ses activités courantes en matière de lutte contre le dopage » mais « il devra obtenir un deuxième avis de la part d'un autre laboratoire accrédité par l'AMA avant de signaler tout résultat d'analyse anormal pour les glucocorticoïdes prednisolone et prednisone ainsi que les stéroïdes anabolisants boldénone et boldione », précise l'AMA.

Le labo américain a la possibilité de faire appel et de porter l'affaire devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).