NOUVELLES
20/06/2017 13:49 EDT | Actualisé 20/06/2017 14:21 EDT

Home Capital vend pour 1,2 milliard $ d'actifs hypothécaires à KingSett Capital

TORONTO — Home Capital Group s'est entendu avec la firme de placements privés KingSett Capital pour lui vendre des actifs hypothécaires en échange de 1,2 milliard $, espérant que cette transaction lui permettra de retrouver son équilibre après que plusieurs clients eurent retiré leur argent de ses comptes d'épargne.

Le prêteur hypothécaire de Toronto compte utiliser le produit de la transaction pour réduire sa dette. Home Capital a obtenu le mois dernier une marge de crédit d'urgence de 2 milliards $ auprès du régime de retraite des travailleurs de la santé de l'Ontario (HOOPP) pour contrebalancer l'impact des retraits des épargnants.

L'entreprise a précisé s'attendre à perdre environ 15 millions $ lors de la transaction avec KingSett.

Selon Home Capital, KingSett rachètera le portefeuille pour 99,61 pour cent de la valeur de son capital impayé, moins une partie des futures pertes de crédit.

«Cette transaction aidera l'entreprise à stabiliser davantage sa position de liquidités, et souligne la flexibilité et les options découlant de la qualité de nos actifs», a fait valoir mardi la présidente et chef de la direction par intérim de Home Capital, Bonita Then, dans une déclaration.

L'action de Home Capital Group a pris mardi 63 cents, soit 4,3 pour cent, à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 15,42 $.

Home Capital s'est retrouvée en difficultés en avril, lorsque ses clients ont commencé à retirer leurs billes de ses comptes d'épargne, après que la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario (CVMO) eut déposé des accusations contre elle. L'entreprise utilise l'argent de ces comptes à taux d'intérêt élevés pour financer ses prêts hypothécaires.

La CVMO accusait l'entreprise et certains de ses dirigeants d'avoir trompé les investisseurs en ne dévoilant pas immédiatement certaines informations au sujet de demandes de prêts frauduleuses.

Home Capital a indiqué la semaine dernière avoir accepté de régler le différend qui l'opposait à la CVMO, ainsi qu'une action collective en justice déposée par des investisseurs. Les règlements sont assujettis à l'approbation de la CVMO et de la cour. Un refus de l'une ou l'autre des parties invaliderait les deux règlements.