NOUVELLES
20/06/2017 02:38 EDT | Actualisé 20/06/2017 03:00 EDT

GB: le motif terroriste exclu pour un homme armé arrêté près du Parlement

Le motif terroriste n'a pas été retenu contre l'homme arrêté vendredi avec un couteau devant le Parlement à Londres, inculpé pour plusieurs chefs d'inculpation, a annoncé mardi la police britannique.

Eniola Mustafa Aminu est accusé de "possession d'une arme offensive" et d'"agression d'un policier dans l'exercice de ses fonctions", a déclaré Scotland Yard dans un communiqué.

"Étant donné le lieu, les circonstances et les récents événements tragiques", c'est l'unité antiterroriste de la police londonienne qui a enquêté sur cette affaire. Elle s'interrogeait sur la possibilité qu'un "mobile terroriste" ait pu amener cet homme armé devant le Parlement.

L'homme de 27 ans, placé en détention provisoire, doit comparaitre mardi devant un tribunal londonien, après avoir subi une expertise psychologique.

Son arrestation est intervenue alors que le Royaume-Uni vient d'être confronté à une série d'attentats.

La sécurité autour du Parlement a été sérieusement renforcée depuis que, le 22 mars, un homme avait foncé en voiture sur la foule sur le pont de Westminster, avant de tuer à coups de couteau un policier stationné devant le Parlement. Au total cinq personnes ont été tuées et l'assaillant abattu.

Le 3 juin, la capitale britannique avait été frappée par une nouvelle attaque. Trois hommes avaient percuté des piétons avec une camionnette sur le pont de London Bridge, avant d'agresser des passants avec des couteaux dans le quartier contigu de Borough Market. Ils avaient ensuite été abattus par la police. Huit personnes avaient été tuées.

Et deux semaines plus tôt, le 22 mai, Salman Abedi, un Britannique d'origine libyenne de 22 ans, s'était fait exploser à la sortie d'un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande à Manchester, dans le nord de l'Angleterre. L'attentat, revendiqué comme les deux autres par le groupe État islamique, avait fait 22 morts et des dizaines de blessés.

Un nouvel attentat a été commis dans la nuit de dimanche à lundi: un homme a foncé sur des fidèles musulmans près de la mosquée de Finsbury Park, au nord de la capitale. Onze personnes ont été blessées. Un homme, qui a fait un malaise quelques instants avant l'attentat, a été déclaré mort sur les lieux de l'attaque.

apz/oaa/prh