NOUVELLES
20/06/2017 01:25 EDT | Actualisé 20/06/2017 01:40 EDT

France: le déficit 2017 "risque" de déraper au-delà des 3%, avertit Paris

Le Premier ministre français Edouard Philippe a admis mardi qu'il existait "un risque" que le déficit budgétaire du pays dépasse la limite des 3% du PIB en 2017, requise pour les pays membres de la zone euro.

"Je vois arriver toute une série d'informations qui me laissent à penser que le 2,8%" prévu pour l'an prochain par le précédent gouvernement "ne va pas être tenu", a reconnu M. Philippe, sur la chaîne BFMTV.

Le déficit pourrait-il déraper au delà des 3%, la limite européenne ? "Je préférerais que non (...) mais je pense que le risque existe", a-t-il estimé.

La Commission européenne avait mis en garde la France fin mai, estimant que son déficit public resterait au-dessus du seuil des 3% du PIB en 2017, en dépit des engagements pris.

Nommé par le président centriste Emmanuel Macron mais issu des rangs de la droite, Edouard Philippe a commandé pour la fin juin à la Cour des Comptes un audit sur la situation budgétaire. Il estime que le gouvernement socialiste a pris dans les mois précédent son départ plusieurs décisions qui ont fait déraper les finances publiques.

Des mesures correctives devront "probablement" être prises, a jugé le Premier ministre, sans vouloir préciser les pistes d'économies envisagées par l'exécutif.

Paris a déjà obtenu deux délais de deux ans, en 2013 et en 2015, pour repasser sous la barre des 3% de déficit. Et la Commission européenne a exclu toute nouvelle rallonge pour la France, seul pays de la zone euro avec l'Espagne à être encore sous la menace d'une procédure de déficit excessif.

map/chr/mw/cr