Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Légalisation de la marijuana: pas question de repousser le calendrier

A production assistant collects a Cannabis plant in a state-owned agricultural farm in Rovigo, about 60 km  (40 miles) from Venice, September 22, 2014. Italy legalised marijuana for medical use last year, but the high cost of buying legal pot in a pharmacy meant few people signed up. Starting next year, a high-security lab in a military compound in Florence will grow cannabis for Italy's health care system in an experiment the government says could bring safe, legal and affordable marijuana to suffering patients. To match Feature ITALY-MARIJUANA/     Picture taken September 22, 2014. REUTERS/Alessandro Bianchi (ITALY - Tags: HEALTH DRUGS SOCIETY BUSINESS AGRICULTURE POLITICS)
A production assistant collects a Cannabis plant in a state-owned agricultural farm in Rovigo, about 60 km (40 miles) from Venice, September 22, 2014. Italy legalised marijuana for medical use last year, but the high cost of buying legal pot in a pharmacy meant few people signed up. Starting next year, a high-security lab in a military compound in Florence will grow cannabis for Italy's health care system in an experiment the government says could bring safe, legal and affordable marijuana to suffering patients. To match Feature ITALY-MARIJUANA/ Picture taken September 22, 2014. REUTERS/Alessandro Bianchi (ITALY - Tags: HEALTH DRUGS SOCIETY BUSINESS AGRICULTURE POLITICS)

Le premier ministre Justin Trudeau a fermé la porte aux provinces qui espéraient obtenir un sursis pour la légalisation de la marijuana.

Le Manitoba avait demandé lundi le report de la date-butoir du 1er juillet 2018 dans le cadre de la rencontre des ministres des Finances, jugeant que le calendrier d'implantation est trop rapide.

"On a donné beaucoup de temps à tout le monde, a affirmé Justin Trudeau à l'entrée de la période des questions. On a travaillé depuis longtemps avec toutes les provinces, avec toutes les municipalités. On travaille sur un cadre législatif."

Le gouvernement Trudeau a déposé un projet de loi en avril pour légaliser la marijuana, ce qui laissait 15 mois aux provinces pour s'adapter. Il leur reste maintenant un an.

"C'est précipité", a lâché le ministre des Finances du Manitoba, Cameron Friesen, avant le début de la rencontre.

"Nous n'avons qu'une chance de bien faire les choses."

Les provinces veulent obtenir leur juste part des revenus qui seront générés par la vente de marijuana récréative puisque ce sont elles qui devront composer avec les enjeux liés à la distribution, la santé et la sécurité publique.

VOIR AUSSI:

INOLTRE SU HUFFPOST

La légalisation de la marijuana en bref

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.