Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Frank McKenna à la tête de l’équipe qui trouvera le nouveau commissaire de la GRC

L'ancien Premier ministre du Nouveau-Brunswick (1987-1997) dirigera un comité de dix personnes chargé de trouver des remplaçants potentiels pour Bob Paulson à la tête de la GRC. Il devra soumettre une courte liste de candidats au Premier ministre Justin Trudeau.

CBC News a obtenu une lettre du ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale destinée à ses collègues. Il les informe de ce processus de sélection, mais explique aussi que la GRC fait présentement face à de nombreux enjeux qui doivent être abordés.

« Les défis internes - y compris les abus de pouvoir, les allégations de préjugés liés à la race, les atteintes aux libertés civiles, l'intimidation et le harcèlement en milieu de travail - ont nui à sa réputation et au moral des membres », a déclaré Goodale.

Il y ajoute que le mandat du comité de sélection serait bientôt rendu public.

La lettre souligne aussi que le gouvernement est à la recherche de quelqu’un qui sera capable d’amener des changements à la structure interne de la GRC et qui peut diriger une équipe dont les membres peuvent souffrir de troubles de santé mentale et du syndrome de stress post-traumatique.

On attend aussi du prochain commissaire qu’il soit sensible aux questions d’égalité des genres, de diversité et de réconciliation avec les groupes autochtones.

En plus d’avoir été Premier ministre du Nouveau-Brunswick de 1987 à 1997, Frank McKenna est un avocat de formation et a été ambassadeur du Canada aux États-Unis de 2005 à 2006.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.