BIEN-ÊTRE
15/06/2017 09:09 EDT | Actualisé 15/06/2017 09:15 EDT

Plus de 30 suggestions pour un voyage sur la Côte-Nord cet été

Bertrand Meunier

Terrain de jeu incomparable pour les amateurs de plein air et endroit rêvé pour ceux qui rêvent d’accumuler les likes avec leurs photos Instagram et ceux qui préfèrent remplir leur mémoire de beauté, la petite voisine du fleuve Saint-Laurent est une ode à la démesure et au grandiose. De Tadoussac à Blanc-Sablon, en passant par Baie-Comeau, Port-Cartier et Fermont, la Côte-Nord possède un je-ne-sais-quoi qui fait sentir tous les Québécois chez eux, tout en leur donnant l’impression de découvrir le plus beau des bouts du monde.

Basse-Côte-Nord

Commençons par rêver aux 375 km de littoral de la Basse-Côte, à ses paysages émouvants de splendeur, aux rivières, aux baies, aux anses et aux villages planqués entre mer et rocher, dont Kegaska, Rivière-Saint-Paul, La Romaine, Chevery, Tête-à-la-Baleine et Harrington Harbour (oui, oui, le petit bout de terre où le film La Grande Séduction a été tourné).

Ceux qui veulent faire un road trip hors de l’ordinaire s’y rendront en prenant la route de l’arrière-pays via Baie-Comeau, Fermont et le Labrador. Les autres prendront l’avion ou monteront à bord du bateau cargo Bella Desgagnés, qui se charge de ravitailler les populations des villages côtiers inaccessibles par la route (lire ici : vous aurez le temps de visiter les villages pendant les opérations relatives aux marchandises).

En plus de profiter des kilomètres de plages magnifiques, des sentiers de randonnée pédestre, des tracés pour les vélos et des espaces pour le camping, on vous suggère de rouler jusqu’à Vieux Fort, un village situé 70 km à l’ouest de Blanc-Sablon : vous y accéderez en prenant la route 138, nommée depuis l’année dernière la Route panoramique de la Chitoutai, un chemin ahurissant de beauté, style lunaire, qui vous fera voir au passage 6 villages, plusieurs lieux superbes et quelques attraits sympathiques, comme la Coop Solidarité Bioproduits à Rivières-Saint-Paul.

Observation de baleines

On ne peut parler de la Côte-Nord sans noter que la région se classe parmi les meilleurs endroits sur la planète pour observer les baleines. Sur mer, à bord d’un bateau de croisière, d’un zodiac ou d’un kayak (pour les amateurs de proximité et de sensations fortes). Sur terre, à partir de l’un des 25 sites – officiels – d’observation terrestre. Et comme vous apprécierez davantage ce que vous observerez en comprenant mieux comment vivent les cétacés, on vous suggère des arrêts au Centre d’interprétation des mammifères marins à Tadoussac et à la Station de recherche des îles Mingan située à Longue-Pointe-de-Mingan.

Parc national

Parlant de Mingan, vous seriez fous de ne pas découvrir les merveilles du parc national de l’Archipel-de-Mingan, dans le secteur d’Havre-Saint-Pierre. Composé d’une trentaine d’îles calcaires et d’un millier d’îlots granitiques disposés en chapelet, le territoire est aussi témoin d’une flore étonnante, avec d’innombrables oiseaux marins, y compris d’a-do-ra-bles macareux. Armez-vous de vêtements chauds, de chaussures de marche dignes de ce nom et de jumelles, partez découvrir la pureté du paysage.

Pendant que vous y serez, offrez-vous une visite à la Maison de la culture innue pour y découvrir les nombreuses facettes de leur culture, leur langue parlée et chantée, leurs habitudes de chasse/pêche/cueillette, ainsi que le talent de leurs artisans.

Anticosti

Puisque vous êtes en Minganie, c’est l’occasion ou jamais de traverser la mer vers Anticosti, la plus grande île du Québec. Au programme, de la randonnée, de la randonnée et encore plus de randonnée dans le parc national d’Anticosti. L’observation de 227 espèces d’oiseaux, d’environ 160 000 cerfs de Virginie et d’un amalgame époustouflant de chutes, de canyons, de falaises et de grottes, dont la Grotte à la Patate, l’une des plus longues cavités souterraines de la province avec 625 m de longueur. Sans oublier la pause historique à l’économusée, au phare de Pointe-Ouest et aux épaves de navires le long de la côte. Après toute cette marche, vous ne vous sentirez pas mal de goûter à la poutine de Chez Mario, à Port-Menier, le seul village de l’île.

Rivière-au-Tonnerre

C’est tout petit, mais c’est si beau. Le village mise entre autres sur une église bâtie par 300 bénévoles, admirablement connus sous le nom de « gosseux de couteaux à bois ». Une fois sur place, vous apprendrez l’histoire de l’institution, du village et de la région en buvant les mots d’Yvon Bezeau, un guide de 90 ans, qui se présente tous les jours dès le 1er juin. Les locaux vous conseilleront également un détour à la Maison de la Chicoutai, un petit fruit orange qui pousse à une latitude bien précise au Québec et en Europe, et qu’on récolte à la main, avant d’en faire du coulis, de la confiture, du beurre, de la tisane et bien d’autres choses.

Baie-Comeau

Commencez par le Jardin des glaciers pour mieux comprendre les changements climatiques et la vie des glaciers, pour vivre une expérience multisensorielle et pour apprécier un spectacle multimédia intitulé « L’Aventure boréale, 20 000 ans sous les glaces ».

Question de décanter tout ce savoir, dirigez-vous vers la première microbrasserie de la Côte-Nord, Saint-Pancrace, qui offre à la fois des bières brassées sur place, des importations (bières, vins, whiskys) et un menu du terroir. Ceux qui préfèrent la gastronomie pourront se rendre à la Cache d’Amélie, un restaurant situé dans l’ancien presbytère de l’église Sainte Amélie.

Si vous avez le temps, offrez-vous un savoureux contraste à vos papilles en dégustant un « Jos. Louis » maison à la boulangerie Les Délices de l’artisan. Vous pourrez en distiller les calories en marchant dans le Parc Nature de Pointe-aux-Outardes, un peu à l’extérieur de Baie-Comeau. Ou en prenant la Véloroute des Baleines, qui longe une bonne partie de la côte.

En rafale

La région est si vaste qu’on pourrait écrire dix articles sans en voir le bout. Voilà tout de même une suite d’idées à considérer avant de rentrer dans vos régions respectives.

Passez la nuit au camping de la municipalité des Bergeronnes, où vous vous réveillerez peut-être au son du souffle des baleines. Prenez un bain de glaise sur le bord de la mer de Chute-aux-Outardes. Marchez sur la plage de Franquelin à marée basse. Dégustez la cuisine boréale du Blanc Bistro de Sept-Îles.

Naviguez sur le Fjord du Saguenay avec les professionnels de Voile Mercator. Pagayez sur la Rivière aux Rochers près de Port-Cartier. Laissez-vous porter en kitesurf près de la Plage-Monaghan (Sept-Îles). Roulez en vélo de montagne au Lac des Rapides. Partez en randonnée dans le secteur de la chute du Saut Blanc. Descendez la Rivière Moisie en canoë. Cueillez des petits fruits à Matamec, un espace où vous pourrez également faire de la randonnée et apercevoir des marsouins et des baleines. Et surtout, promettez-vous de revenir sur la Côte-Nord dès que possible!

LIRE AUSSI:

» Comment payer 100$ pour un aller-retour en Floride.

» 15 raisons de retomber en amour avec Paris en 2017

» 12 voyages que vous devez faire au moins une fois dans une vie