DIVERTISSEMENT
14/06/2017 02:38 EDT | Actualisé 15/06/2017 02:56 EDT

Daniel Lanois: un retour attendu dans plusieurs villes québécoises (ENTREVUE)

Marthe Vannebo

Le guitariste et chanteur de 65 ans, Daniel Lanois, est venu au Québec un nombre incalculable de fois au cours de sa carrière. Malgré tout, les mélomanes ne se lassent jamais de son œuvre, qui est d’une impressionnante diversité. Connu dans le monde entier pour son travail de réalisateur auprès d’artistes de renom tels Bob Dylan, U2, Peter Gabriel, Nick Cave, Ron Sexsmith, Michael Brook et autres Emmylou Harris, l’auteur-compositeur-interprète reviendra visiter sa province natale pour deux occasions bien distinctes.

Un concert de Daniel Lanois est toujours un évènement. Les gens accourent pour entendre les chansons et les riches sonorités de cet artiste hautement respecté. Natif de Hull, Lanois a un attachement particulier au Québec, ce qui le rend probablement encore plus séduisant pour les Québécois. Même s’il a passé de nombreuses années de sa vie à Kingston, en Ontario, avant de construire un studio à Los Angeles, il aime passer du temps au Québec.

En novembre, Daniel Lanois va parcourir le grand territoire québécois pour livrer une dizaine de spectacles dans différentes villes, dont Val-Morin, Sherbrooke, Sainte-Thérèse, Alma, Québec et Gatineau.

«C’est quand même une tournée significative, dit-il en anglais après des présentations d’usage dans la langue de Molière. Je suis très content de pouvoir visiter les Québécois pour leur présenter de nouvelles pièces. En même temps, ça va me permettre de prendre contact avec les gens et le territoire (il emploi le mot anglais countryside).»

Dans le cadre de ces concerts, Daniel Lanois partagera en effet quelques nouvelles compositions tirées de son récent Goodbye to Language (sorti en septembre 2016), un album instrumental dédié à la pedal steel guitar, qu’il affectionne particulièrement. Il sera accompagné de son jeune complice Jim Wilson (à la basse) et de Kyle Crane (à la batterie). À l’instar de son spectacle livré à Québec (Petit Champlain) et à Montréal (Festival de jazz) en 2014, il va proposer une déclinaison de son art, qui va du folk-country au rock, et de l’instrumental à l’électro. Notons que le génial batteur Brian Blade sera remplacé par Crane.

«Je vais apporter de nombreux outils qui sont dans mon studio, affirme Lanois. Évidemment, j’aurai aussi ma pedal steel. Je vais jouer quelques nouvelles pièces. À vrai dire, la prestation sera a mixture of things. Or, j'ai la responsabilité de chanter mes vielles chansons [issues notamment de son magnifique album Acadie, paru en 1989] et quelques pièces francophones, comme Jolie Louise. De toute façon, c’est un plaisir pour moi de chanter ces morceaux français. De plus, ils me rappellent ces années vécues au Canada.»

Mentionnons que le musicien californien Rocco DeLuca (aux origines italo-allemande) s’est grandement impliqué sur l’album Goodbye to Language. En fait, l’opus est présenté comme une création commune. «C’est un passionné de guitare, comme moi. Après avoir fait des tests, je savais que je voulais travailler avec lui. Il sait créer des harmonies complexes qui ont des influences européennes.»

Hommage aux peuples autochtones

Outre cette tournée québécoise de dix concerts, Daniel Lanois offrira prochainement une performance sur la scène extérieure de la place des Festivals, à l'angle des rues Sainte-Catherine et Jeanne-Mance, dans le cadre de la 11e Journée des Autochtones en direct, qui s’inscrit cette année dans les célébrations du 150e anniversaire du Canada. La grosse affaire.

Quelque 70 artistes canadiens, dont Nelly Furtado, Elisapie, Classified, Florant Vollant et Zachary Richard, se produiront sur scène dans dix différentes villes du pays (Halifax, Montréal, Ottawa, Toronto, Winnipeg, Yellowknife, Edmonton et Vancouver), le 21 juin. Ces concerts ont pour but de souligner les réalisations des peuples autochtones, à savoir les Inuits, les Métis et les Premières Nations. Ils visent aussi à alimenter un mouvement national de réconciliation entre eux et les autres citoyens canadiens. À noter que l’entrée est gratuite pour ces spectacles proposés d’un océan à l’autre. Ceux-ci seront captés par des caméras et diffusés sur le Réseau de télévision des peuples autochtones, sur Internet ou encore sur les ondes des radios autochtones.

«La première partie de ma performance à Montréal sera dédié à de toutes nouvelles compositions, explique Lanois. Quelques-unes seront présentées avec la complicité de danseurs autochtones. Ensuite, je proposerai des morceaux de mon répertoire plus classique. C’est important pour moi de participer à ce grand évènement qui célèbre la grandeur des peuples autochtones. C’est un devoir de se remémorer nos origines canadiennes…»

Venetian Snares

La preuve qu’il n’arrête jamais, Daniel Lanois a récemment collaboré avec l’allumé Aaron Funk, alias Venetian Snares, pour créer un album complet. Ce musicien canadien utilise des échantillonnages, des pédales et toutes sortes d’effets produits à partir de consoles et de synthétiseurs. Le résultat, un mariage produit à partir de la pedal steel de Lanois et des bruits électro de Funk, est déconcertant. On dirait la rencontre entre des ancêtres d’un monde lointain et des êtres du futur.

«Cette production est née d’une rencontre inopinée, raconte Lanois. Nous avons décidé de faire un album complet et de proposer ces morceaux en spectacle. Notre première performance a eu lieu à la salle The Great Hall Toronto, le 31 mai.»

Pour assister au travail de ce mythique et très libre créateur, plusieurs choix sont donc possibles : Daniel Lanois sera en tournée dans diverses villes du Québec en novembre. Cela dit, il visitera quelques autres villes canadiennes au cours de l’été, dont Montréal. Même six pays européens sont au programme en août. Pour plus de détails à propose des dates de concert, on peut consulter son site internet.

LIRE AUSSI :

» Leonard Cohen et Klô Pelgag sur la liste préliminaire du prix Polaris

» Moby sort un album surprise

» Découvrez en primeur le nouveau clip de Laetitia Zonzambé

À voir également :