DIVERTISSEMENT
13/06/2017 09:19 EDT | Actualisé 13/06/2017 09:19 EDT

«C'est juste de la TV» : Nathalie Petrowski remplace Serge Denoncourt

Crédit Artv / Caroline Bergeron

Il fallait une personne avec beaucoup de cran et de gueule pour succéder à Serge Denoncourt dans le panel de collaborateurs de C’est juste de la TV, et le producteur Urbania a mis la main sur la perle rare en la personne de Nathalie Petrowski.

Dès le début de la 11e saison de la populaire émission d’ARTV, le 22 septembre prochain, la chroniqueuse culturelle de La Presse se joindra donc à Anne-Marie Withenshaw, Dave Ouellet et Thérèse Parisien pour commenter ce qui se fait de mieux et de pire au petit écran.

À n’en pas douter, le franc-parler de celle qui a jadis fait la pluie et le beau temps, entre autres, à La bande des six puis à Six dans la cité, et qui est aujourd’hui souvent des plateaux des Échangistes et d’Esprit critique, générera de très bons moments de télé à C’est juste de la TV!

«J’adore écouter la télé et j’adore débattre, alors je pense que je vais bien m’intégrer à l’équipe!, a déclaré Nathalie Petrowski, dans un communiqué transmis par ARTV. On m’a prévenue que le nombre d’heures de télévision à regarder à chaque semaine est considérable, mais je suis vraiment enthousiaste à l’idée de plonger dans ce nouveau défi qui me permettra d’approfondir ma connaissance de ce média en constant changement.»

Annie Bourdeau, d’Urbania, a pour sa part souligné la verve et le talent de communicatrice de la nouvelle recrue de C’est juste de la TV. «Nathalie Petrowski est une incontournable dans le paysage culturel québécois. Elle a un sens critique aiguisé et des opinions assumées qu’elle communique avec beaucoup de mordant! Ça donnera des échanges colorés et éclairants. Nous sommes très heureux qu’elle fasse désormais partie de l’équipe.»

Mouvement dans l’équipe

C’est juste de la TV comptera 20 épisodes de 60 minutes en 2017-2018. Il s’agira d’une deuxième année aux commandes pour Anne-Marie Withenshaw, laquelle avait été précédée, dans ce siège, par Marie-Soleil Michon (2013-2016) et André Robitaille (2007-2013).

Anne-Marie Withenshaw s’était d’abord jointe aux troupes de C’est juste de la TV en 2008 comme analyste. Dave Ouellet avait pour sa part intégré le groupe à l’automne 2013, au moment de l’arrivée de Marie-Soleil Michon à la barre.

Quant à Thérèse Parisien, elle avait occupé en 2014-2015 le «télésiège», un segment de C’est juste de la TV où elle devait parler d’une émission concurrente diffusée au même moment et, en 2015-2016, elle était l’une des intervenantes en alternance et allait donner son opinion environ une fois par mois. Elle est devenue observatrice régulière (hebdomadaire) l’an dernier.

Serge Denoncourt n’aura fait qu’un an dans les décors de C’est juste de la TV, lui qui souhaite, dans les prochains mois, se consacrer à son projet de spectacle musical GRUBB, auquel il travaille depuis plus de cinq ans avec des jeunes de la communauté rom de Serbie. Il sera néanmoins toujours juge aux Dieux de la danse à la rentrée, étant donné que la compétition amicale pilotée par Jean-Philippe Wauthier est présentement en tournage.

C’est juste de la TV conservera sa case-horaire du vendredi, à 22h, l’automne prochain.

LIRE AUSSI:

» Pas de changement d'équipe pour le «Bye Bye 2017»

» Ricardo au cœur d'une chicane de voisins

» Guy Laliberté: «Beaucoup m'avaient conseillé en 1997 de ne pas installer le Cirque du Soleil à St-Michel»


INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les maisons cultes de vos séries télé préférées Voyez les images