NOUVELLES
13/06/2017 10:38 EDT

Enquête sur la Russie: Trump ne congédiera pas Mueller, dit la Maison-Blanche

WASHINGTON — La Maison-Blanche a affirmé que le président Donald Trump n'a «aucunement l'intention» de congédier le procureur spécial enquêtant sur la possible ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine de 2016.

La porte-parole Sarah Huckabee Sanders a affirmé aux journalistes à bord de l'Air Force One que «bien que le président a le droit» de congédier Robert Mueller, il n'a «aucunement l'intention de le faire».

Le président a déjà qualifié l'enquête sur la Russie de «chasse aux sorcières».

Certains des alliés de M. Trump ont commencé à remettre en question la crédibilité de M. Mueller.

En vertu des règles du département de la Justice, il revient en fait au procureur général adjoint de prendre une telle décision — bien que le président puisse contourner le protocole.

Le procureur général adjoint a assuré devant un comité du Congrès qu'il résisterait à un ordre de licenciement injustifié: «Je ne suivrai pas n'importe quelle ordonnance à moins que j'estime qu'elle est légitime et appropriée», a témoigné Rod Rosenstein.

La raison pour laquelle le procureur général adjoint est responsable est que son patron s'est récusé de l'enquête.

Et cet homme, Jeff Sessions, a aussi promis mardi de ne pas s'impliquer dans les discussions sur un possible congédiement. «J'ai confiance en M. Mueller», a-t-il simplement dit dans un témoignage très attendu devant le Sénat.

LIRE AUSSI:

» Qui est Robert Mueller, ce procureur spécial qui enquêtera sur les liens entre Trump et la Russie?

» Des sympathisants de Trump réclament la tête du procureur spécial Robert Mueller