NOUVELLES
10/06/2017 06:27 EDT | Actualisé 10/06/2017 06:40 EDT

Des forces progouvernementales gagnent du terrain face à l'EI à l'ouest de Mossoul

Des forces paramilitaires irakiennes ont affirmé samedi avoir repris au groupe jihadiste Etat islamique (EI) le contrôle de toutes les zones situées à l'ouest de Mossoul, à l'exception de la ville de Tal Afar.

Le Hachd al-Chaabi (Mobilisation populaire), qui rassemble des groupes paramilitaires dominés par des milices chiites soutenues par l'Iran, tente de couper les routes d'approvisionnement reliant les combattants de l'EI à Mossoul aux territoires encore sous le contrôle de l'organisation ultraradicale en Syrie voisine.

"Les forces du Hachd annoncent la libération de toutes les zones à l'ouest de Mossoul, à l'exception de Tal Afar", a indiqué l'organisation sur les réseaux sociaux.

Ce bastion de l'EI, situé à environ 50 km à l'ouest de Mossoul, est quasiment encerclé par les forces progouvernementales.

Pendant que les forces irakiennes progressent dans les derniers quartiers de Mossoul-Ouest tenus par les jihadistes, les hommes du Hachd se concentrent sur les zones --principalement désertiques-- au nord et à l'ouest de la ville septentrionale.

"Le Hachd attend les ordres du Premier ministre et commandant en chef des forces armées (Haider al-Abadi) pour attaquer Tal-Afar", a déclaré dans un communiqué un de ses hauts commandants, connu sous le nom de Abou Mahdi al-Mohandis.

Il a précisé que ses forces avaient pris le contrôle d'une zone située à environ deux km de la frontière occidentale avec la Syrie où d'autres forces soutenues par la coalition antijihadistes sous commandement américain combattent l'EI.

ac-jmm/nbz/mer