Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Oui, le robot suceur de pénis existe et il fait un peu peur

Ça fait des années que les jouets sexuels se perfectionnent et, selon plusieurs spécialistes, il n’était qu’une question de temps avant que les robots sexuels arrivent sur le marché. Voilà, c’est fait. Un tout premier robot qui taille des pipes vient d’être lancé, mais son apparence n’a rien de bien excitant.

Si les robots ressemblent de plus en plus aux humains, ceux créés par l’entreprise britannique Arlan Robotics ressemblent plutôt à des Barbie d’un autre siècle qui auraient passé un mauvais quart d’heure.

Les têtes – disponibles en version masculine ou féminine et appelées «androïdes de services» – font en fait des mouvements d’avant en arrière et sont munies d’une langue en silicone et de dents semi-rigides « qui donnent une sensation fantastique », est-il indiqué sur la plateforme Indiegogo. On y promet aussi une impression de « contact humain ».

Voyez le fonctionnement en vidéo :

Les modèles peuvent être habillés et à quatre pattes.

Le concepteur, un ingénieur de formation, dit que le concept était d'abord un « projet personnel » puis explique le commercialiser puisqu'il se soucie du manque de jouets sexuels pour hommes et du fait que beaucoup de gars âgés de moins de 30 ans n’ont jamais eu de relation sexuelle.

Une dizaine d’engins auraient été vendus jusqu’à maintenant pour la somme de 395 £, soit l’équivalent de 680 $ canadiens.

Dernier détail crado : sachez qu’il est possible de vider le contenu ensuite avec un petit tuyau installé derrière l’oreille.

Si vous désirez quand même en savoir plus, voici une vidéo qui explique le mécanisme :

VOIR AUSSI :

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.