Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Gouvernement de coalition : «Une question de cohérence», selon GND (VIDÉO)

GND ne s’explique pas la «fermeture» de Jean-François Lisée.

QUÉBEC – Le porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois ne s’explique pas la « fermeture » du chef du Parti québécois Jean-François Lisée à l’idée de former un éventuel gouvernement de coalition en 2018.

« Le Parti québécois, comme nous, est en faveur d’une réforme du mode de scrutin proportionnel mixte. À Québec solidaire, c’est une simple question de cohérence. Si on est pour un mode de scrutin proportionnel mixte, ça va de soi d’être ouvert à des collaborations parlementaires pour faire avancer certains projets de lois, certaines idées », s’est avancé M. Nadeau-Dubois.

Plus tôt en journée, M. Lisée a fermé la porte à l’idée d’une coalition avec les solidaires pour prendre le pouvoir en 2018. « Québec solidaire avait une occasion historique de démontrer qu’ils étaient un interlocuteur valable sur des questions d’alliance. Ils ont fait la démonstration qu’ils ne l’étaient pas. »

Le chef péquiste faisait référence au refus des délégués de Québec solidaire de conclure des pactes électoraux avec son parti à temps pour les élections. La proposition a été rejetée par une forte majorité des gens présents au congrès de QS, à la fin du mois de mai.

« Je comprends sa déception, vraiment. Il avait investi beaucoup d’espoir dans la stratégie de la convergence », a réagi M. Nadeau-Dubois. Mais il précise que Québec solidaire a déjà débattu du sujet des alliances électorales et qu’il est temps de « tourner la page sur ce débat-là ».

« La cohérence, ça veut dire de reconnaître que dans un contexte où il y aurait une réforme du mode de scrutin, il faudrait tisser des alliances entre partis pour faire avancer plusieurs projets. C’est vraiment une question de cohérence. »

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.