Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Formule 1 : une aide fédérale conditionnelle à la lutte contre les crimes sexuels

Le gouvernement fédéral annonce le renouvellement du financement du Grand Prix de formule 1, avec une contribution de 36 millions de dollars, tout en insistant sur la nécessité de combattre les crimes sexuels et la traite des personnes.

Dans un communiqué, le premier ministre affirme avoir demandé au ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, « en collaboration avec la province de Québec, la Ville de Montréal et d’autres partenaires, de surveiller les résultats de leurs efforts collectifs en vue de combattre les crimes sexuels et la traite de personnes durant cet événement ».

Justin Trudeau a également demandé au ministre de « veiller à ce que des progrès soient réalisés pour réduire la fréquence de ces actes criminels ».

Les crimes sexuels et la traite de personnes n’ont pas leur place dans notre pays, et certainement pas durant la fin de semaine du Grand Prix de F1 à Montréal. Notre gouvernement travaille de près avec le gouvernement provincial, la Ville de Montréal et d’autres partenaires afin de combattre ces activités.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.