DIVERTISSEMENT
09/06/2017 05:57 EDT | Actualisé 09/06/2017 11:15 EDT

Départ canon pour la 29e édition des FrancoFolies

Décidément, les dieux de la météo sont du côté des FrancoFolies. Après des semaines de ciel gris et d’averses printanières, le beau temps s’est pointé au rendez-vous jeudi tout juste pour la journée d’ouverture du Festival. Ainsi, sur l’Esplanade de la Place des Arts, les mélomanes ont pu profiter d’un concert de musique ininterrompue où ont défilé pendant plus de quatre heures Lydia Képinski, Pierre Kwenders, Dumas et Les Trois Accords.

Le titre Les Mystères des cités d’or en version Lydia Képinski? Pourquoi pas! La lauréate aux derniers Francouvertes a cassé la glace en proposant deux reprises et des chansons pop de son mini-album comme l’entraînant 360 jours et Apprendre à mentir. Un peu maladroite, mais la voix tendrement mélancolique, la musicienne aux longs cheveux blonds a offert une belle première partie enrichie de son univers de création si particulier.

Changement de style avec Pierre Kwenders. Chapeau sur la tête et attitude décontractée, le Canadien d’origine congolaise a fait danser la foule avec ses rythmes métissés. Toujours de bonne humeur, l’artiste n’a pas ménagé ses efforts traversant la scène de bout en bout. «Vous aimez faire la fête!», a-t-il confié au public de plus en plus nombreux sur le site. Dès son arrivée, la pièce Mardi gras a été l’occasion d’un duo avec le rappeur Jacques Jacobus, membre de Radio Radio.

La fièvre de l’été

Aux alentours de 20h, Dumas a pris la relève. Plutôt à l’aise avec sa guitare électrique, l’homme originaire de Victoriaville a joué ses morceaux phares (Je ne sais pas, Alors, alors). «On va sentir la fièvre de l’été», a-t-il crié avant d’entamer Sa chambre. L’esprit festif et entouré de ses trois choristes, l’auteur-compositeur et interprète a également exécuté un pot pourri imbriquant différentes pièces musicales telles Le bonheur, Linoléum et Au gré des saisons.

Pour la dernière date de leur tournée Joie d’être gai, les tonitruants Trois Accords ont clôturé la soirée d’ouverture en beauté avec plus d’une vingtaine de chansons issues de leur répertoire décalé dont les succès J’aime ta grand-mère, Hawaïenne, Vraiment beau et la ballade Les dauphins et les licornes.

Parmi l’audience, de nombreux amateurs du groupe qui n’ont pas hésité à applaudir à tout rompre les quatre comparses de Drummondville. «On est très content d’être ici», a plusieurs fois répété le parolier Simon Proulx. À voir la réaction du public, ils n’étaient visiblement pas les seuls à apprécier le moment.

Les FrancoFolies se poursuivent jusqu’au 18 juin prochain.