NOUVELLES
08/06/2017 10:21 EDT | Actualisé 08/06/2017 10:40 EDT

Soudan du Sud : au moins 15 morts dans une embuscade routière

Au moins 15 personnes ont été tuées jeudi au Soudan du Sud par des hommes armés non-identifiés qui ont tendu une embuscade à un convoi circulant sur une des principales routes du pays, selon les autorités.

Neuf personnes ont aussi été blessées dans cette attaque, qui a visé un convoi civil escorté par des militaires sur la route Juba-Nimule, qui relie la capitale sud-soudanaise à la frontière ougandaise.

"Le convoi, qui se dirigeait vers Juba avec une escorte, a été attaqué à hauteur du village de Moli", a déclaré le porte-parole de la police sud-soudanaise Daniel Justine, qui a confirmé le bilan des victimes.

Le convoi "a été visé par des armes lourdes", deux véhicules civils et un véhicule militaire ont été touchés, a-t-il précisé.

Certaines victimes ont été transportées vers le principal hôpital de Juba, d'autres vers la ville frontalière de Nimule.

Le vice-ministre de l'Intérieur Riaw Gatlier a déploré un événement "malheureux" et indiqué qu'une enquête avait été lancée.

Cette embuscade est la seconde cette semaine sur l'axe Juba-Nimule. La première attaque, lundi, avait fait un mort et quatre blessés.

Cette route, par où transitent les importations, est essentielle pour le Soudan du Sud, pays ravagé par trois ans de guerre civile et qui ne produit presque plus rien. Elle est aussi empruntée par les civils fuyant les combats pour se réfugier en Ouganda.

Depuis janvier, le gouvernement a déployé des escortes militaires pour les convois qui la prennent. Malgré cela, il y a eu au moins quatre attaques mortelles, jamais revendiquées.

str/tmc/kjl/de