NOUVELLES
08/06/2017 14:30 EDT | Actualisé 08/06/2017 23:23 EDT

Saints: un médecin a recommandé à Nick Fairley d'accrocher ses crampons

METAIRIE, La. — Le plaqueur des Saints de La Nouvelle-Orléans Nick Fairley a rencontré différents cardiologues après qu'un médecin lui eut recommandé d'arrêter de jouer au football, a raconté l'entraîneur-chef des Saints, Sean Payton, jeudi.

Payton s'est dit inquiet, mais a ajouté qu'il espérait revoir Fairley dans l'uniforme des Saints. Âgé de 29 ans, Fairley n'a pas participé aux récentes activités de l'équipe pendant la saison morte.

L'entraîneur a également indiqué que Fairley souhaitait avoir la certitude que le problème cardiaque avec lequel il a joué au cours de ses six saisons dans la NFL pouvait réellement se détériorer s'il continuait à jouer.

«Notre priorité est son état de santé, a affirmé Payton. Il y a un aspect mental à ce sport et je veux être certain que s'il joue, c'est parce qu'il a la pleine confiance qu'il est en santé et que rien de mal ne peut se produire.»

Fairley a été sélectionné au premier tour par les Lions de Detroit en 2011 et a été un des meilleurs éléments défensifs des Saints la saison dernière. Il a accumulé 6,5 sacs et neuf plaqués pour des pertes et a atteint 22 fois les quarts adverses en 2016.

Pendant la saison morte, Fairley a signé une prolongation de contrat de quatre saisons et 28 millions $ US, mais il n'a pas participé au programme d'entraînement volontaire des Saints qui a commencé il y a trois semaines. Payton a expliqué que les Saints avaient demandé à Fairley de passer un examen médical et que le médecin de l'équipe a recommandé qu'il rencontre un cardiologue.

Payton a noté que les équipes de la NFL savaient déjà à l'époque du repêchage que Fairley souffrait d'hypertrophie du coeur. Pour cette raison, les médecins des équipes font régulièrement un suivi de l'état de santé de Fairley.

«Ce n'est pas quelque chose de constant, a expliqué Payton au sujet de l'état de santé de Fairley. Ça évolue continuellement et le plus récent examen a démontré un changement inquiétant.»

Payton a indiqué que Fairley avait rencontré trois spécialistes. Un d'entre eux lui a suggéré de prendre sa retraite, mais il attend d'autres opinions.

«Nous espérons de bonnes nouvelles, mais nous allons devoir nous fier à l'opinion des experts, a reconnu Payton. Ce n'est certainement pas quelque chose avec quoi nous sommes familiers. Nous devrions en arriver à une conclusion d'ici quelques semaines.»