NOUVELLES
08/06/2017 15:46 EDT | Actualisé 08/06/2017 23:23 EDT

La décision de Kevin Durant de se joindre aux Warriors pourrait lui rapporter

CLEVELAND — Kevin Durant n'a jamais demandé d'avoir l'occasion d'effectuer le tir le plus important de la finale de la NBA.

Les Warriors de Golden State n'ont émis aucune promesse et il savait qu'il n'y avait aucune garantie. Lorsque les deux parties se sont rencontrées l'été dernier, à New York, pour discuter de la décision la plus importante de sa carrière, ni l'une ni l'autre ne s'est concentré sur la conquête de championnats.

Il a plutôt été question d'avoir du plaisir, et voilà que Durant est sur le point de vivre les moments les plus enivrants de sa vie de joueur de basketball.

Durant a réalisé un panier de trois points avec 45 secondes à jouer au temps réglementaire, malgré la présence de LeBron James devant lui, pour donner les devants aux Warriors de façon définitive en route vers un gain de 118-113 lors du troisième match de la finale contre les Cavaliers de Cleveland.

Depuis le début de la série contre les Cavaliers, il affiche une moyenne de 34 points par match.

À une victoire d'un premier championnat de la NBA, et possiblement du titre de joueur le plus utile de la grande finale, Durant est le joueur parfait à l'endroit parfait.

Durant a fait l'objet de sévères critiques l'année dernière lorsqu'il a quitté Oklahoma City pour se joindre à Golden State. Selon plusieurs, il avait opté pour le chemin le plus facile pour mettre la main sur un titre en se joignant à une formation où le talent abondait déjà.

Mais ce n'est pas ainsi qu'il voyait les choses. Durant ne pensait pas à la possibilité de gagner des trophées ou de collectionner les bagues de championnat. Il aime jouer au basketball, et il adore la façon de jouer des Warriors.

«Rien d'autre ne m'intéressait que d'être entouré de bonnes personnes et de devenir meilleur chaque jour. C'est exactement ce qui est arrivé pendant la saison, a raconté Durant.

«Je n'ai pas parlé à ces gars (les joueurs) lorsque j'ai pris ma décision, en leur disant 'on est mieux de se rendre en finale et d'être encore en vie à telle date, sinon je ne signe pas.' Pour moi, tout ce qui comptait c'était d'avoir du plaisir, de s'améliorer et on verra ce qui arrivera.»