NOUVELLES
08/06/2017 16:47 EDT | Actualisé 08/06/2017 23:23 EDT

Classique ManuLife de la LPGA: de bons départs pour Sharp et Marchand

CAMBRIDGE, Ont. — La permission de déplacer sa balle et des conditions climatiques idéales ont fait du club de golf Whistle Bear une belle cible pour les participantes à la première ronde de la Classique Manulife de la LPGA. Les Canadiennes Alena Sharp et Brittany Marchand en ont profité.

Sharp a réussi un aigle au 12e trou, une normale-5, chemin faisant vers une carte de 66, six coups sous la normale, pendant que Marchand complétait la journée avec un score de 67, laissant les deux Canadiennes non loin des deux meneuses, la Norvégienne Suzann Pettersen et la Sud-Coréenne Mi Hyang Lee, qui ont joué 64.

«Je savais que je devais jouer une ronde à bas score, a déclaré Sharp, qui a amorcé son parcours sur le neuf de retour.

«De la façon dont je frappe la balle, je savais que j'aurais beaucoup d'opportunités. J'ai tiré profit des normales-5 avec un score de moins-5, ce qui m'a beaucoup aidé», a analysé Sharp, qui est à égalité au sixième rang avec la Britannique Jodi Ewart Shadoff et la Norvégienne Emily Pedersen.

La golfeuse de Hamilton a commis un boguey dès son premier trou mais elle a su se ressaisir au 12e en plaçant sa balle à 15 pieds de la cible pour une tentative d'aigle.

Sharp a calé le roulé et enchaîné avec trois oiselets au fil des quatre trous suivants.

Marchand, qui évolue sur le circuit Symetra et qui participe au tournoi à titre d'invitée du commanditaire, a commencé sa ronde tôt en matinée. L'athlète originaire d'Orangeville a réussi sept oiselets et commis deux bogueys.

Elle a même, brièvement, occupé le sommet du classement parmi les joueuses ayant complété leur ronde.

«J'ai déjà retranché cinq coups à la normale, mais jamais à un tournoi de la LPGA. C'est bien 'cool'», a lancé Marchand.

Trois golfeuses se partagent le troisième rang après avoir ramené des cartes de 65, soit la Sud-Coréenne Hyo Joo Kim, la Belge Gonzalez Escall et la Chinoise Shanshan Feng.

Malgré le soleil et le temps chaud, l'Ontarienne Brooke Henderson a livré une performance inégale. Elle a clairement affiché sa frustration après avoir raté quelques coups roulés pour des normales, et elle a dû se contenter d'une carte de 71.

Après avoir signé sa carte, Henderson a refusé de parler aux journalistes. Plus tard, elle a émis quelques commentaires laconiques à un responsable du circuit de la LPGA.

«J'ai frappé d'excellents coups mais les roulés ne tombaient tout simplement pas. J'espère pouvoir faire tourner le vent demain et que tout ira bien.»

De son côté, Pettersen a dû se fier à son sens de la vision pour attaquer le fanion car elle a perdu le livret contenant toutes les distances de chaque. La Norvégienne a trouvé le moyen d'inscrire six oiselets en huit trous, à un certain moment de sa ronde.

«Nous nous sommes réveillées ce matin et les conditions étaient parfaites. Vous pouvez attaquer les drapeaux et atteindre les verts de trous à normale-5, ce qui est plaisant. Je pense que c'est la meilleure façon de préparer un terrain de golf et réaliser de bas scores.»

En tout, dix Canadiennes sont inscrites, dont la Sherbrookoise Maude-Aimée Leblanc, qui a joué 74, et l'expérimentée Lorie Kane, qui a dû se contenter d'une carte de 76.