NOUVELLES
07/06/2017 05:32 EDT | Actualisé 07/06/2017 05:33 EDT

Deux démocrates se lancent dans le pari risqué d'une procédure de destitution

Win McNamee via Getty Images
WASHINGTON, DC - JUNE 07: U.S. President Donald Trump returns to the White House June 7, 2017 in Washington, DC. Trump traveled to Cincinnati today to address his administration's infrastructure plan. (Photo by Win McNamee/Getty Images)

Deux élus démocrates de la Chambre des représentants se sont lancés dans un pari risqué en entreprenant une tentative de destitution du président américain Donald Trump.

Les efforts d'Al Green, du Texas, et de Brad Sherman, de la Californie, ont peu de chances de porter fruit à la Chambre des représentants dominée par les républicains.

L'initiative ne bénéficie par ailleurs pas du soutien d'un grand nombre de démocrates.

Quoi qu'il en soit, les deux élus ont indiqué, mercredi, qu'ils en étaient à rédiger les ébauches d'articles relatifs au déclenchement d'une procédure de destitution.

M. Green et M. Sherman estiment que M. Trump a fait obstruction à la justice en licenciant le directeur de la police fédérale américaine (FBI) James Comey. Ce dernier enquêtait sur l'ingérence présumée de la Russie dans l'élection présidentielle qui a porté M. Trump au pouvoir.

D'autres démocrates font valoir qu'ils souhaitent attendre de voir les retombées de l'enquête avant de décider s'ils se joignent à la procédure de destitution.

Après le congédiement de M. Comey, le département de la Justice a nommé l'ex-directeur du FBI Robert Mueller comme procureur spécial chargé de chapeauter l'investigation sur la Russie.

M. Comey doit témoigner devant le comité de renseignement du Sénat jeudi.

LIRE AUSSI:

» Donald Trump: les allégations d'ingérence de la Russie seraient «pires» que Watergate

» Kathy Griffin: « la famille Trump veut ruiner ma vie »

» Le risque de voir Trump être destitué est en hausse, selon «The Economist»

VOIR AUSSI: