NOUVELLES
07/06/2017 15:01 EDT | Actualisé 07/06/2017 19:05 EDT

Los Angeles pourrait laisser à Paris les Jeux de 2024

Les Jeux olympiques de 2024 n'auront vraisemblablement pas lieu à Los Angeles. La métropole californienne a dit dans un communiqué mercredi que les démarches de son comité olympique ne sont pas « qu'au sujet de Los Angeles ou de 2024 ».

Casey Wasserman, le chef du projet olympique de Los Angeles, a indiqué que sa priorité est de « répondre aux besoins à long terme des Jeux olympiques et paralympiques. »

Wasserman a également indiqué qu'il ne voulait donner l'impressoin d'un « d'ultimatum ». « On aurait pu utiliser cette stratégie, mais nous ne l'avons pas fait, car nous pensons que cela aurait été présomptueux de dire au CIO ce qu'il devait faire et penser. »

« Nous voulons dire clairement au CIO et à la communauté mondiale du sport que la priorité première de Los Angeles n'est pas elle-même. Nous sommes au contraire concentrés sur le mouvement olympique et sur le monde », a poursuivi le patron du comité de candidature américain.

Alors que la publication britannique spécialisée dans la couverture du mouvement olympique Inside the Games interprétait ce communiqué comme « la reconnaissance de la défaite de Los Angeles face à Paris pour les JO-2024 », LA 2024 a rapidement publié une mise au point.

« Los Angeles est la ville idéale pour accueillir les Jeux 2024 et pour être partenaire du mouvement olympique, LA n'a rien concédé dans la course pour les Jeux de 2024 », a insisté le comité de candidature.

Dans le même temps, Paris 2024 indiquait qu'il ne commenterait pas les déclarations de LA 2024.

La commission exécutive du CIO étudiera vendredi le rapport de son groupe de travail chargé d'examiner la faisabilité d'une double désignation pour les JO de 2024 et de 2028.

Souhaitée par le président du CIO Thomas Bach, cette double désignation éviterait à l'instance olympique, confrontée à une pénurie de villes-candidates en raison de l'hostilité des populations locales, de perdre une candidature de qualité, Paris ou Los Angeles, en cas d'échec pour 2024.