NOUVELLES
07/06/2017 03:20 EDT | Actualisé 07/06/2017 03:40 EDT

Littérature: le prix Méditerranée à Metin Arditi et Ersi Sotiropoulos

Le romancier suisse Metin Arditi et l'écrivaine grecque Ersi Sotiropoulos ont reçu mercredi le prix Méditerranée, récompense littéraire française décernée à un ouvrage traitant de la Méditerranée, pour leurs romans respectifs "L'enfant qui mesurait le monde" et "Ce qui reste de la nuit".

Livre sensible, le roman de Metin Arditi "L'enfant qui mesurait le monde", raconte l'histoire de Yannis, enfant autiste et génie des mathématiques, dans une île grecque dévastée par la crise.

Une rencontre entre l'enfant, élevé seul par sa mère, gagnant durement sa vie en pêchant à la palangre, et un architecte vieillissant sera l'occasion pour l'écrivain genevois d'origine turque de nous interroger sur notre rapport au monde.

Le roman avait été retenu l'an dernier dans la première sélection du prestigieux prix Goncourt.

La poétesse et romancière grecque Ersi Sotiropoulos a reçu quant à elle le prix Méditerranée dans la catégorie roman étranger pour "Ce qui reste de la nuit", récit de trois jours de la vie du poète grec Constantin Cavafy dans le Paris de la fin du XIXe siècle.

aje/fmi/dab/lch