NOUVELLES
07/06/2017 08:07 EDT | Actualisé 07/06/2017 08:20 EDT

Le mausolée de l'ayatollah Khomeiny, lieu symbolique en Iran

Le mausolée de l'imam Khomeiny, visé mercredi par un attentat meurtrier, est un lieu chargé de symboles qui abrite la dépouille du premier guide de la Révolution islamique iranienne.

Des hommes armés et des kamikazes ont attaqué presque simultanément le mausolée et le Parlement à Téhéran, faisant au moins douze morts. Ces attaques sans précédent ont été revendiquées par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), une première dans ce pays chiite.

- Lieu saint chiite -

Le mausolée de l'imam Khomeiny est le troisième lieu saint des musulmans chiites en Iran, après ceux de l'imam Reza à Machhad (nord-est) et de sa soeur Massoumeh, à Qom (nord).

Il accueille chaque année des millions de pèlerins.

Le complexe funéraire, dont la construction a débuté en 1989, peu après la mort de l'ayatollah Khomeiny, est situé à 13 km de Téhéran, dans la banlieue sud, à proximité du grand cimetière de Behecht-e Zahra, où reposent des milliers de "martyrs" de la Révolution de 1979 et de la guerre Iran-Irak (1980-1988).

Cet édifice colossal de deux étages, flanqué de quatre minarets d'environ 90 m de haut, dispose de cinq portails monumentaux et de cinq dômes. Le principal, doré à la feuille d'or, coiffe l'immense salle funéraire de quelque 10.000 m2.

Au centre de cette dernière, se trouve le sanctuaire où reposent l'imam, son fils Ahmad et l'ancien président iranien Akbar Hachémi Rafsandjani, décédé en janvier 2017.

- Vaste complexe -

Le mausolée est accessible aux non-musulmans, et les visiteurs peuvent glisser des billets à travers la grille. L'argent ainsi déposé est redistribué aux associations d'anciens combattants ou aux pauvres.

Le vaste site, agrémenté de jardins, abrite également un complexe culturel, un centre d'études islamiques et un hôpital. Il est géré par Hassan Khomeiny, petit-fils du guide défunt.

- Imam fondateur -

Figure emblématique de la révolution islamique, l'ayatollah Khomeiny est mort dans la nuit du 3 au 4 juin 1989 à l'âge de 89 ans. Il était le guide incontesté de l'Iran depuis son retour triomphal d'exil le 1er février 1979, deux semaines après le départ du chah Mohammad Reza Pahlavi.

L'avènement de la République islamique, proclamée le 1er avril 1979, avait mis fin à 25 siècles de monarchie en Iran.

- Déjà frappé par un attentat -

Le mausolée de l'imam Khomeiny a déjà été la cible d'un attentat le 20 juin 2009, lorsqu'un homme s'est fait exploser à l'endroit où les pèlerins enlèvent leurs chaussures, faisant au moins un blessé.

L'attaque était survenue en pleine crise politique, alors que des manifestations contre la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad étaient sévèrement réprimées par le pouvoir.

fm/acm/iw/sgh