NOUVELLES
07/06/2017 13:47 EDT | Actualisé 07/06/2017 17:44 EDT

L'exercice qui s'amorce en sera un de recommencement pour Davids Tea

MONTRÉAL — Après avoir rencontré une panoplie d'écueils au cours des derniers mois, le nouveau grand patron de DavidsTea (NASDAQ:DTEA) estime que l'exercice qui s'amorce en sera un de recommencement.

«Nous avons encore beaucoup de pain sur la planche afin de revigorer l'entreprise», a expliqué le président et chef de la direction, Joel Silver, mercredi, au cours d'une conférence téléphonique visant à discuter des résultats du premier trimestre. L'assemblée annuelle des actionnaires de l'entreprise doit avoir lieu jeudi, à Montréal.

Afin de freiner la détérioration de sa performance, celui qui a pris la relève de Sylvain Toutant à la fin mars a notamment expliqué que la croissance du nombre de magasins aux États-Unis serait moins rapide au cours de l'exercice.

Les Thés DavidsTea veulent plutôt améliorer l'efficacité de leurs boutiques au sud de la frontière, a expliqué M. Silver. Un maximum de cinq nouveaux magasins seront ouverts, tandis que la société prévoit en fermer quatre autres.

Le détaillant s'affaire également à simplifier son offre dans ses boutiques et désire accroître sa présence en ligne.

«Nous avons déployé d'importants efforts afin de percer le marché américain, a dit M. Silver. Parfois, notre succès a été limité. Nous n'allons pas abandonner les États-Unis. Nous devons ajuster notre modèle.»

Au premier trimestre clos le 29 avril, DavidsTea a affiché une perte nette de 400 000 $, ou 1 cent par action, alors que ses revenus ont progressé de 9,4 pour cent, à 48,7 millions $. À la même période l'an dernier, l'entreprise avait engrangé un bénéfice net de 1,5 million $, ou 6 cents par action.

En excluant les éléments non récurrents, la perte ajustée s'est établie à 1,1 million $, ou 4 cents par action, comparativement à un bénéfice ajusté de 1,5 million $, ou 6 cents par action, lors du premier trimestre de l'exercice précédent.

De leur côté, les ventes des établissements ouverts depuis au moins un an — un indicateur clé dans le secteur du commerce de détail — ont fléchi de 5,7 pour cent.

Les analystes sondés par Thomson Reuters tablaient sur une perte ajustée de 6 cents par action, à partir de recettes de 46,11 millions $.

«En ce qui a trait à nos perspectives, nous n'allons pas fournir de prévisions trimestrielles et pour l'exercice étant donné que 2017 sera une année de recommencement», a dit M. Silver.

DavidsTea comptait 232 boutiques à la fin du deuxième trimestre, soit 34 de plus qu'à la même période l'an dernier.

Au cours de la prochaine année, le marchand de thé prévoit ouvrir entre 10 et 15 nouveaux magasins au Canada, ce qui devrait lui permettre de se rapprocher de son objectif de 230 boutiques au pays.

Par ailleurs, DavidsTea a annoncé que son chef de la direction financière, Luis Borgen, allait quitter ses fonctions en juillet, après avoir passé cinq ans au sein de la société. Sur le Nasdaq, l'action de DavidsTea a clôturé mercredi à 6,15 $ US, en baisse de 5 cents US.