NOUVELLES
07/06/2017 03:00 EDT | Actualisé 07/06/2017 03:20 EDT

Frappes US/Syrie: Lavrov dénonce "une "agression" contre les forces anti-EI

Les frappes effectuées mardi en Syrie par la coalition internationale menée par les Etats-Unis constituent "une agression" contre les forces "les plus efficaces" dans la lutte contre l'organisation jihadiste Etat islamique, a dénoncé mercredi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

"C'est un acte d'agression qui viole la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Syrie et qui est dirigé, qu'on le veuille ou non, contre les forces les plus efficaces sur le terrain dans la lutte contre les terroristes", a déclaré M. Lavrov lors d'une conférence de presse.

"Bien sûr, nous sommes préoccupés", a-t-il ajouté.

La coalition internationale menée par les Etats-Unis en Syrie a de nouveau frappé mardi soir des forces pro-régime près d'Al-Tanaf, non loin des frontières irakienne et jordanienne.

Ce groupe "de plus de 60 soldats" avec notamment "un char" et "de l'artillerie" représentait "une menace" pour les forces de la coalition présentes à Al-Tanaf, a-t-elle indiqué.

C'est la deuxième fois que la coalition bombarde dans cette zone des forces pro-régime, qui sont soutenues par l'Iran selon le Pentagone. Un premier bombardement s'était déjà produit le 18 mai, que la Syrie et la Russie avaient vivement condamné.

Les tensions à Al-Tanaf interviennent dans un contexte de rivalités grandissantes pour savoir qui va mener le combat contre le groupe EI dans l'est de la Syrie.

pop/nm/prh