NOUVELLES
07/06/2017 08:29 EDT | Actualisé 07/06/2017 08:40 EDT

Attentats: Rohani appelle à "la coopération" internationale contre le "terrorisme"

Le président iranien Hassan Rohani a appelé mercredi à "l'unité et à la coopération (...) internationale" contre le "terrorisme" après des attentats à Téhéran revendiqués par le groupe Etat islamique (EI) qui ont fait 13 morts et près de 50 blessés.

"Le message de l'Iran est que le terrorisme est le problème de tous et nécessite l'unité et la coopération régionale et internationale pour lutter contre l'extrémisme et la violence", a écrit le président Rohani dans un communiqué publié sur le site de la présidence.

"Sans aucun doute, les événements terroristes d'aujourd'hui à Téhéran vont renforcer la détermination de l'Iran islamique à lutter contre le terrorisme régional, l'extrémisme et la violence", a-t-il ajouté.

Selon lui, "ceux qui veulent du mal à l'Iran islamique (...) ont recruté des éléments réactionnaires et takfiris (nom donné en Iran aux groupes jihadistes) pour tenter de cacher leurs échecs régionaux et faire oublier le mécontentement au sein de leur propre société".

Il n'a pas directement cité l'Arabie saoudite et les Etats-Unis comme l'ont fait les Gardiens de la Révolution.

Les attentats de Téhéran "après la rencontre du président des Etats-Unis avec le chef d'un des gouvernements réactionnaires de la région qui a toujours soutenu les terroristes est lourde de sens et la revendication par Daech (groupe Etat islamique) montre qu'ils sont impliqués", ont affirmé auparavant dans un communiqué les Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime.

Donald Trump s'était rendu il y a deux semaines à Ryad où il avait rencontré le roi Salmane et appelé "à isoler l'Iran".

Mohammad Hossein Nejat, chef adjoint des services de renseignement des Gardiens de la révolution, a également accusé l'Arabie saoudite et les Etats-Unis en affirmant que ces deux pays avaient "ordonné à leurs marionnettes" de mener ces attentats, a rapporté l'agence Fars.

sgh-stb/hj